Un moment de poésie... ramance ou râteau ?

Le forum pour se retrouver entre pirates de l'espace, échanger vos histoires et discuter avec l'auteur.

Modérateur : Arnaud Cuidet

Fustel
Messages : 3
Inscription : 11/03/2016 16:48:07

Un moment de poésie... ramance ou râteau ?

Message par Fustel » 12/03/2016 15:31:34

Tout d'abord, plantons le décor....

Il est 15h du matin, Le soleil a passé son zénith, et Havana City se réveille...
Au loin, dans le ciel, un vaisseau sort de son orbite et entame sa trajectoire d'approche. Sur son flanc, à coté du Jolly Roger on peut commencer à discerner son nom: "Esperanza"...
Sur les quais, c'est tout à coup l'effervescence. Les porteurs de banderole et la banda, grassement payés se rassemblent à la va-vite. Les pans de chemines sont rapidement glissés dans les pantalons. Une foule de badauds envahit les alentours, Les crédites commencent à changer de main...
L'Esperanza termine sa course avec précision. Virage serré à la dernière seconde... gerbe d'écume traditionnelle, appontage approximatif... moteurs coupés. La porte du sas s'ouvre et le capitaine Stella Bell, affublée de sa mine des bons jours s'engage sur la coupé...
C'est alors que les musiciens entament leur plus grande chanson romantique, que se déploient les banderoles aux lettres criardes: "Viva les fiancés nuevo", "Stella & Duncan forever", "Eat at Joe's", et que la foule pousse des "Vava !" à tue-tête.
Le capitaine Duncan, avec sa mise impeccable et ses trois poils au moment, s'avance et met genou à terre. Dans son dos, son équipage se roule déjà au sol, sans la moindre esquisse d'une quelconque retenue. Il prend une profonde inspiration, retient son souffle, une fraction de seconde, puis se jette à l'eau:..


"Oh Stella Belle t'es ma belle stellaire
Laisse moi être le capitaine de ton coeur
Ah tu n'as certes pas la grâce solaire
Mais j'aime tes valeurs portées avec ardeur

Stella! Pour toi je traverserait un trou noir
Ma belle, tu es mon étoile dans le noir.
Quand je te vois je suis en hyperespace
Si tel est ta volonté je passe par le sas

Ah t'es ma liberté
Bien plus forte que le rhum
Dans tes bras j'reposerait
Oh je serait ton homme
T'es mon trésor havanais
Stella veux tu m'épouser"


-- avec l'aimable autorisation de l'auteur: Arsène "Capitaine Duncan" du "Stella Forever", fiancé autoproclamé de Stella Bell –

EDIT: conclusion un peu plus loin dans le sujet ^^
Dernière modification par Fustel le 06/04/2016 14:52:54, modifié 2 fois.

Bofington
Messages : 114
Inscription : 23/07/2009 10:31:04

Re: Un moment de poésie...

Message par Bofington » 14/03/2016 21:57:29

:lol: :lol: :lol:
Bigrement curieux de connaître la fin de la scène !!!
Combien de médikits pour soigner Duncan ?...
Yo ho ho, une bouteille de rhum !

Arus
Messages : 59
Inscription : 05/05/2015 21:17:49

Re: Un moment de poésie...

Message par Arus » 14/03/2016 22:01:52

Medikit ?

Vu le râteau qu'il va se prendre, mieux vaut sortir le rhum !

Fustel
Messages : 3
Inscription : 11/03/2016 16:48:07

Re: Un moment de poésie...

Message par Fustel » 16/03/2016 21:24:42

Allez savoir.....

Pour le principe, je lui ai fait jeter un "petit" jet de séduction, agrémenté de quelques dés bonus, rien que pour le poèmes, plus tous les efforts déplyés.... 11 réussites. Avec çà, on traverserait même un trou noir ^^

Mais bon , Stella reste Stella. J'ose à peine imaginer les petits matins gloreux ^^

la suite dans 4-5 semaines..... n'ai-je pas dit que les crédites commençaient à changer de mains ^^

Fustel
Messages : 3
Inscription : 11/03/2016 16:48:07

Re: Un moment de poésie...

Message par Fustel » 06/04/2016 14:23:34

Ô poésie, quand tu nous tient... suite et fin (ou pas)

A la fin de l'envoi, plus une mouche n'osait se soulager, de crainte de briser un tel silence. Stella, parvenue sans trop savoir comment au pied de la coupée, écrasa une goutte qui lui perlait au coin de l'oeil. Sûrement l'humidté de Havana. Elle considère un instant le blondinet arborant un sourire béat agenuillé à ses pied. D'un geste hésitant, elle tend la main, saisit aussi doucement que gauchement celle de Duncan, qui se remet lentement sur ses pieds. Plus personne ne respire. La douce brise elle-même s'est arretée. Leurs visages sont à quelques centim_tres l'un de l'autre. Le temps s'arrête..... puis reprend son cours à la même vitesse que les étoules qui se mettent à tourner autour de la tête du jeune capitaine.....
"de 3 mètrres qu'il à reculer... au moins. Donn-moi mes 25 € !"
"M'a fait peur, la gamine... bien cru qu'lle allait se laisser avoir ^^"
"OK, il l'a prise, sa beigne. N'empêche que lui, il a eu les corones de le faire !!! Tiens, voula tes 25 €"

Ce soir-lè, entre la Plage à Tigrou (je vous raconterai un jour Tigrou et sa plage ^^) et Havana City, deux silhouettes contemplent l'Île des Anciens, les pieds baignés par le doux ressac.
"Ecoutes, mon petit capitaine... je peux pas dire que j'ai pas été touchée... mais tu comprends, j'ai un personnage à jouer. Il y a des gens, des opprimés, quelque part dans cette foutue galaxie, qui comptent sur Stella Bell... sur l'image de Stella Bell. Tu l'imagine, toi, la Tueuse de Tyans, la Libératrice des Opprimés, abandonnant le business pour se marier, élever une bande de marmots insuportables, et juste les regarder grandir ???" -- silence, sourire béat -- "José m'a raconté tout ce que vous avez essayé de faire pour moi, le coup de la Pyramide et tout çà (encour une histoire que je vous raconterai un jour ^^). Jamais personne n'avait risqué sa vie pour moi comme tu l'as fait. Mais tu comprends, ils ont besoin de moi." -- silence, sorire radieux -- "D'un autre cuté.... peut-être que Stella Bell a besoin d'un fiancé... Mais attention... juste l'image fiancé. Tu me refais jamais le coup de cet après-midi. On est d'accord ??" -- sourire extatique, hochment de tête -- "Bon, ben... puisqu'on est d'accord, chacun rentre chez lui... et peut-être qu'on en reparlera dans quelques années..."
Stella se penche, pose brièvement ses lèvres sur la joue de Duncan, puis reprend le chemin de Havana City.
Duncan est aux anges. Elle était lè, è coté de lui. Sa voie était la musique qui accompagnait l'ébauche de sa prochaine déclamation...
A quelques mètres de là, dans l'ombre des cocotier, Tigou chucotte au Masque "Tu crois que ce qu'elle vient de lui dire est arrivé jusqu'à son cerveau?" -- mimique dubitative -- "Tu crois qu'on devrait veiller à ce qu'il ne fasse pas encore une connerie avec Stella ??". Cette fois, le mouvement de t^te du Masque était clairement négatif.....

NdA: et tout çà (sans parler du reste...) pour un "Amour Perdu"

Répondre