Forum du Matagot

Le forum officiel des éditions du Matagot
Nous sommes actuellement le 20/09/2017 13:10:37

Le fuseau horaire est UTC+2 heures




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 15 message(s) ] 
Auteur Message
Message Publié : 24/08/2016 12:15:22 
Hors-ligne

Inscription : 08/12/2015 14:23:20
Message(s) : 47
Hello, une présentation de ma table Metal adventure sur EBDS ainsi qu'un compte rendu de la campagne en cours (désolé d'avance pour les fautes d’orthographe et le style un peu newbie #je suis pas pierre pevel non plus).
P/I groupe de joueurs et joueuse confirmés (+ de 20 ans de JDR) quadra (en moyenne :mrgreen: ) mais débutant sur metal adventure.

Merci de mettre des balises Spoiler dans vos commentaires si necessaire mes joueurs ayant accès au topic Merci d'avance :wink:

Anora Darkos, fusilier sniper, nous venant tout droit du charmant empire galactique. Formé pour devenir un commando de la grande armée impériale, elle sera vite confrontée aux horreurs de la guerre et du génocide mutant. Elle se rapproche du mouvement "alpha" dont elle devient une sympathisante. Soupçonné sur délation d’appartenir au mouvement, elle fera l'objet d'un placement en camp de rééducation. Elle profite de l'arraisonnement de son vaisseau pénitentiaire par des pirates de l'espace pour en rejoindre l'équipage. Après quelques campagnes en tant que matelot, elle décide de participer à la fondation de son propre équipage pirate pour en être l'une des officiers.
Tactique 7d Vigilance 7d Discrétion 7d

Ramon Torres, Navigateur esquive pirate, pirate havanais pur souche. Ayant grandi sur Havana au contact du monde pirate, il y aura pris un goût certain pour l'oisiveté et l'envie profonde de devenir membre d'un équipage. Particulièrement agile, c'est tout naturellement qu'il deviendra pilote après seulement une campagne en tant que mousse. Une fois matelot, grandit en lui, l'envie de faire partie d'un équipage pirate en tant qu'officier dans un navire qui corresponde parfaitement à ses attentes, notamment en ce qui concerne la célèbre « fraternité pirate » mais aussi pour devenir un des meilleurs pilotes d'Havana. Ramon montre une tendance certaine à afficher clairement son style pirate que ce soit par son habillement ou son équipement.
Pilotage vaisseau 10d / Armes embarquées 9d / Armes de poing 8d

Gabriel Stark, Canonnier maître de la sainte barbe, pirate havanais ayant grandi au sein des frères de la côte, les origines solaires de ses parents transparaissent dans son charisme et son aisance à s'exprimer en public. Très chevaleresque dans le sens solaire du terme, il est attaché à combattre l'injustice sous toutes ses formes. Ce canonnier d’exception cède facilement aux charmes féminins et essaye d'être en charmante compagnie dès que l'occasion se présente. Il a servi avec Ramon dans le même équipage en tant que matelot et ensemble ils ont eu l'idée de le quitter pour devenir officier à leurs tours.
Armes embarquées 9d / Armes d'épaule 8d / Séduction 7d

Yadon Kenefer, Ingénieur réparateur express, mutant originaire de la ligue des planètes libres. Sa musculature hypertrophiée, ses capacités de régénération ainsi que sa taille gigantesque (prés de 2m20) laisse à penser que Yadon n'est qu'une brute épaisse, prompte assez régulièrement, il faut l'avouer, à régler ses problèmes de manière violente. En réalité, la recherche et développement a perdu l'un de ses génies de l’ingénierie le jour où Yadon a décidé de devenir un pirate. Lassé du pacifisme et du principe de non-intervention de la ligue, il l'a quitté afin d'amener par son action un peu plus de justice dans ce monde. Il est également bien décider à porter le combat face à l'empire galactique sa condition de mutant ne faisant qu'affermir sa motivation sur ce point.
Ingénierie 11d / Sciences stellaires 8d / Navigation 8d

Svetlana, Historienne médecin de Bord, la belle solaire a fuit le servage sous lequel sa naissance au sein de l'empire solaire l'a placée.. Le "doc" est habituée à la médecine de guerre qu'elle a pu, plus que de raison, pratiquer sur les navires de guerre de la famille Lïber. Ayant soif de voyage et désirant admirer de ses yeux les beautés de la galaxie elle a faussé compagnie à son seigneur dés que l'occasion s'est présenté. Elle a rejoint les membres d'un équipage en cours de formation.
Médecine 8d / Senseurs 7d / Sciences stellaires 7d


EBDS Épisode 1 "le vaisseau maudit":


Jour 1:

Notre sympathique équipage se réunit à la rhumerie où de vieux pirates seraient susceptibles de leur céder un navire à bon prix (pour ne pas dire quasi gratuitement).
Anora et Svetlana se charge d'ailleurs de cibler de vieux flibustiers en quête d'une information en particulier.

Ramon en profite immédiatement pour siroter oisivement un verre de ruma et observe la salle. Il ressent immédiatement une tension anormalement élevée pour l'endroit et remarque la présence importante au sein de l'établissement de Black Mambas.

Gabriel Stark est, quant à lui, immédiatement sous le charme de Rosa Maria qui exerce son art sur la piste de danse de la Rhumerie. En coureur de jupon obsessionnel mais aguerri, il arrive à emballer Rosa le premier et devance en ce faisant un capitaine des Black Mambas lui aussi captiver par la belle danseuse.
Immédiatement, Ramon et Yadon dit "le grand bleu" (avec une chaussure noire? :wink: ) se positionne à proximité d'une table des Blacks Mambas, ces derniers semblant attendre que leur capitaine arrive à ses fins avec la belle havanaise.
Toujours aussi sensuelle la belle rosa maria s'amuse de la compétition qui s'installe entre les deux pirates qui l'ont rejointe sur la piste. Chacun à leur tour, les deux havanais d'origine essaye de démontrer leur maîtrise du tango.

A ce jeu-là, Gabriel se montre le plus fort et finit par récolter un baiser sur la joue, faisant de lui le roi de la soirée et l'un des rares havanais à pourvoir se targuer d'avoir charmer celle qui fait chavirer le cœur de nombreux flibustiers de l'espace.
Le capitaine Enrique Montoya ne pouvant admettre sa défaite saisit Gabriel par l'épaule et le repousse des bras de sa promise.
Gabriel se retrouve projeté sur une table à proximité, un pirate est bousculé, il renverse le verre d'un autre qui se lève envoi son poing dans le coupable qui en renverse un troisième. Un des clients se lève et s'écrie, le sourire aux lèvres "Bamos! Baston!".

Heureusement, Anora aura eu le temps de récolter une information capitale: un dénommé Angus, capitaine ayant pris sa retraite sur l'île des anciens, serait prêt à se débarrasser d'un navire qu'on prétend maudit. Flairant une bonne affaire Anora décide de faire le point avec ses compagnons pour se rendre compte que Gabriel est captivé par une danseuse, Yadon et Ramon par les blacks mambas présents dans la salle et constate les efforts de l'infortunée Svetlana, la belle doctoresse assise sur les genoux d'un vieux loup de mer n'ayant aucune information valable mais profitant allégrement de cette aubaine.

La bagarre générale met fin à sa consternation et ses interrogations sur le potentiel de leur future entreprises.

Grace à son entraînement de commando impérial, Anora sort de la taverne la première sans avoir oublié de se rappeler aux bons souvenirs d'un ou deux malotrus ayant voulu s'interposer.
Svetlana peut habituée à ce genre de situation s'evertura à ramper sous les tables et courir pour échapper à ce chaos.
Ramon ayant à cœur de laver l'affront fait à Gabriel se jette immédiatement sur le capitaine Montoya qui relève le défi. Les deux combattants sortiront de l'établissement avec quelques bleus. Malheureusement, Ramon n'a pas pu imprimé son nom sur le visage de son adversaire à l'aide de son poing lesté. Montoya cessant le combat une fois sortie de la taverne, ramon se ferra un plaisir d'appuyer sur le manque de séduction dont le capitaine a fait preuve face à son ami.
Yadon attendra que l'ensemble de son équipage soit sain et sauf pour commencer à penser à sortir du combat. Sans aucun dégât reçu, le "Grand bleu" sortira de la rhumerie non sans avoir ceinturé son opposant et l'avoir fait glisser sur le bas flanc du bar par une habile projection.
Svetlana exerce son art et fait bénéficier nos vaillants combattants de ses soins attentionnés.

Jour2:

A bord d'un navire appartenant à un pécheur du cru, nos amis se dirigent sereinement vers l'île des anciens une bouteille de vieux rhum acheté pour gérer la négociation du vaisseau spatial au mieux.
Ils ont la surprise de trouver Enrique Montoya accompagné de 5 Black Mambas sur la plage de l'île.
Ce dernier menace Mama Vasquez, la "responsable" du lieu de villégiature des retraités de la flibusterie d'Havana, afin d'obtenir d'elle l'adresse d’Angus.
Nos amis interviennent immédiatement pour faire cesser ces agissements et surtout dans le but de poursuivre, avec un plaisir presque évident, la ruine des plans du capitaine havanais.
Gabriel, soutenue par ses compagnons, usera de ses talents de tribun pour mettre fin aux menaces. Ayant compris que la partie est perdue pour lui, Montoya regagnera sa barque non sans dévisager le groupe des importuns qui se mettent, à nouveau, sur son chemin.

La rencontre avec le vieux capitaine Angus a lieu sous les palmiers de l'île des anciens. Semblant très affecté par la perte de son équipage et pensant son navire victime d'une malédiction, Angus refuse de parler de son vaisseau.
Après un argumentaire convaincant, la promesse de respecter le code pirate et un dernier baiser « havanais » de la belle doctoresse solaire, le vieil Angus donne, dans un dernier souffle, la carte d’accès de son navire "la guigne".
Ayant tenu à assister aux funérailles du vieux capitaine, ils regagnent à l'issue Havana city.
Sur le voyage les ramenant, le capitaine Montoya essaiera d'aborder le bateau de l'équipage, les pirates sous ses ordres essayant vainement de détruire les voiles à l'aide de leurs armes.
Mettant une nouvelle fois Montoya en échec, Yadon et son équipage se mette à la recherche du ponton où est accosté la guigne.

Enfin découvert, leur navire semble être placé sous la surveillance conjointe de pirates de deux confréries: les biens connus Blacks Mambas et les frères de la cote. De suite, ordre leur est donné de se rendre à la capitainerie d'Havana pour régler un problème au sujet de la guigne.


Arrivée à la capitainerie de l'astroport, ils y rencontrent la plus célèbre des capitaines pirates de toute la galaxie, Stella Bell occupée à subir les assauts romantique d'Enrique Montoya.
Stella règle rapidement et "à sa manière" le différend qui oppose nos héros à Montoya.
Sur de leur bon droit et faisant valoir le manque de crédibilité des propos de Montoya, ils arrivent à obtenir le quitus de Stella qui valide de manière définitive leur propriété sur le vaisseau d'Angus.
Montoya sur le point de s'en prendre verbalement à Stella, se ravise et se contente de menacer le jeune équipage de représailles à l'arrivée de l'amiral Blood qui doit siéger prochainement en tant que capitaine général d'Havana.
Les héros après l'épisode de la taverne et de l'île des anciens appuient encore une fois sur l'habitude de Montoya d'échouer avec constance dès qu'il s'agit de s'opposer à eux (Ramon se permettant même de renommer Montoya le « capitaine de la lose »).

L'amiral des frères de la cote leur donne quelques conseils sur leur début de carrière, leur conseille vivement de prendre soin de leur vaisseau et enfin de ne pas toujours « jouer aux cons » avec les Blacks Mambas (ne cachant pas au passage l'idée qu'elle se fait de cette confrérie)

Gabriel et Anora étaient , depuis le début, intrigués par l’intérêt que porte Montoya, un capitaine éprouvé, à un vaisseau basique (sans jeu de mot) réputé maudit.
Ces derniers en arrivent à la conclusion que "la guigne" doit cacher quelque chose de grande valeur.

Ayant pris possession de leur navire, ils sacrifient une bouteille de vieux rhum d'Havana et le rebaptisent "Havana Kiss" en l'honneur de la dernière volonté d'Angus (cette dernière volonté ayant laissée un souvenir ému à Svetlana).
Dans la foulée, ils élisent Yadon comme capitaine qui va immédiatement inscrire l'Havana Kiss dans les registres de la capitainerie.
Ceci fait, ils font le tour du propriétaire et se rendent compte rapidement que leur nouveau vaisseau et loin d'être reluisant. Prenant conscience du travail restant à accomplir avant de pouvoir décoller.

Pendant que Svetlana découvre en fouillant le navordinateur et le journal de bord que "la guigne" attire, en dehors de toute logique, l'attention de patrouilles de mercenaires de l'OCG et de vaisseaux de l'Empire Galactique où qu'il soit.

Immédiatement, Gabriel et Ramon se mettent à fouiller l’intégralité de l'Havana Kiss espérant trouver le secret qu'il cache dans ses entrailles et qui attise tant les convoitises.
Après une recherche plus que minutieuse, oisive diront certains, la chance sourit à Ramon et il découvre une cache située dans les machineries de l'appareil qui abrite une mystérieuse carte au trésor

Jour 3:


De bon matin, Yadon et Anora partent écouler le peu de butin qu'abritait la soute de leur navire. Grace à une habile négociation, ils le vendent avec un léger bénéfice. Une fois l'argent en poche, l’ingénieur et capitaine établit de suite la liste des courses nécessaires à leur départ et charge Anora de se procurer les pièces.

Svetlana et Ramon (plus tardivement pour cause de grasse matinée) analysent la carte et la lettre découvertes dans le vaisseau. La carte semble désigner un point sur une planète inconnue d'un système inconnu dont les coordonnées ne répondent pas au standard de L'OCG. La lettre tout aussi mystérieuse semble quant à elle avoir été codée ou écrite dans un langage très ancien. Par contre, certaines annotations de la carte et la lettre semblent avoir été écrites de la même main et sur un support de type identique.

Jour 4:


Yadon et l'équipage s'affairent à réparer le vaisseau qui semble avoir souffert de sa dernière rencontre avec un croiseur impérial.
Anora se procurent, les pièces détachées nécessaires aux réparations.
Svetlana, Ramon et Gabriel partent à la recherche d'information sur la mystérieuse carte

Jour 5:

Avec les matériaux adéquats, Yadon se charge de réparer la batterie laser gravement endommagée.
Anora acquiert à bon prix, le radix nécessaire au plein du navire.

Jour 6:

Yadon termine de remettre en état la tourelle et l'Havana Kiss est enfin prêt pour son décollage.
Anora achète les rations de voyage.
Svetlana fait des recherches sur le roi-sorcier et sur la planéte de Shalifar auprés des pirates d'havana city. Outre les légendes tournant autour de ce personnage de légende, elle apprend que la seule personne sucpetible de savoir où se trouve cette planéte mystérieuse serait l'amiral mutant des Bastardos :Var Hammon.
De son coté, Ramon essaye de récolter les coordonnées d'un contact possible sur Exalia. Il découvre que "le syndicat" d'Exalia serait la seule entitié suceptible de "dealer" avec des pirates d'aussi importantes recherches cartographiques.
Gabriel a l'intention de ce rendre à "la rhumerie" afin de voire si la victoire romantique acquise de haute lutte face à Rosa Maria peut déboucher sur quelquechose de plus intime. Le reste de l'équipage l'accompagne pour passer du bon temps.
Gabriel note avec un certain contentement que Rosa maria remarque immédiatement son entrée et fait quelques pas de danse autour de lui. Cette marque immédiate d'attention ne passe pas inaperçu aux yeux des clients de l'établissement. Gabriel lui emboite la pas sans avoir la maestria de la jeune havanaise mais sans devoir rougir de sa prestation.
Désirant pousser son avantage, il s'isole à une table et tente de séduire la belle danseuse. La joute amoureuse dure toute la soirée sans que Gabriel n'arrive à ses fins, Rosa résistant aux assaults galants du jeune flibustier tout en laissant la porte entre-ouverte.
Le reste de l'équipage passe une bonne soirée dans le bar, Yadon se frottant même à quelques pirates déclarant un peu trop haut, à son gout, le peu de respect qu'ils ont pour le pacifisme de la LPL. Il est convaincu par ses amis de ne pas trop en prendre ombrage, ces derniers ne désirant pas se voir déclarer personna non grata dans cet établissement réputé d'Havana à force d'être à l'origine de rixe. De plus, la carrure du mutant dissuade la majorité des flibustiers irrespectueux de ne pas trop insister quant à leur opinion sur la stratégie militaire de la LPL.
Au final, la soirée se termine bien pour l'équipage qui sait son départ proche. Gabriel étant gratifier d'un baiser havanais de Rosa et d'un cadeau de cette derniére avant qu'il ne quitte Havana. Il rejoint son navire encore enivrer du parfum de la danseuse et sur que l'attention qu'a semblé lui porter Rosa fera de nombreux jaloux parmi ses admirateurs.

Jour 7:

C'est le grand départ ! L'équipage, craignant le retour prochain de l'amiral Blood, désire ne pas trop prolonger leur séjour sur Havana.
Alors que l'équipage s'affaire aux derniers préparatifs, Stella Bell le rend une petite visite de courteoisie et leur délivre quelques conseils avant de décoller pour leur premier voyage ent ant qu'officier commandant un navire pirate.
L'amiral des frères de la côte démontrant, par là, un certain attachement pour ce jeune équipage plein d'allant et de promesses.
Aprés le décollage, une fois en orbite autour d'havana, l'Havana Kiss est attaqué par le Phénix Doré, le navire d'Enrique Montoya.
Ce dernier, désireux de se venger des échecs subis mais surtout crignant de décevoir son amiral, attaque les personnages au mépris des régles du systéme refude des pirates de l'espace. Rien de surprenant pour un Black Mamba diront certains.
Etonnament, le phénix doré ne fait pas usage de son armemement, malgré son avantage par rapport à l'Havana Kiss et tente de se rapprocher de ce dernier pour visiblement l'aborder.

Ramon et Gabriel démontreront leurs talents de pilote et de canonnier afin de mettre hors de combat le phénix doré et d'éviter l'abordage. L'ensemble de l'équipage aura participer à ce premier combat. Anora se préparant à l'abordage du SAS et encourageant le cas échéant ses partenaires. Yadon le capitaine donnant ses instructions et jouant sur la répartition de l'énérgie dans le navire pour en tirer le meilleur. Svetlana utilisant au mieux le radar du navire et signalant à la capitainerie de l'astroport cette attaque (Stella Bell indiquant en terme fleurit tout le bien qu'elle pense d'Enrique Montoya).

Endommagé sérieusement et démuni de moteur (deux tirs localisés aux moteurs) le Phénix doré laisse s'échapper l'Havana Kiss.

Yadon sait maintenant que son équipage dispose de plusieurs jours d'avance sur Montoya compte tenu des réparations que ce derniers devra faire et d'une éventuelle "mise aux fers" demandée par Stella Bell à son encontre.

Jour 8/9/10

L'Havana Kiss, aprés un calcul de cap un tantinet fastidieux de Ramon, chemine tranquillement vers la limite du saut du systéme avant de calculer son saut.
Wooosh, en route vers Exalia....


EDBS Episode 2 "le Baptéme de l'espace":


Jour 11 à 17(*)
Ramon et Yadon calculent pour la premiére fois un saut hyperspacial vers la station de l'OCG PI28 (5 succés excédentaires) qui promet d'être calme.

Les 5 premiers jours de voyage hyperspatial se passent relativement bien. À la barre, pour la premiére fois il découvre les joies des quarts en tant qu'officier. Ramon et Gabriel constituant un binome Pilote/Vigie, Anora et Svetlana constituant le second binome. Yadon osillant au besoin entre chaque groupe selon les besoins.
L'Havana Kiss sera confronté à plusieurs événements hyperspatial heureux tel que des déferlantes énérgétiques, des Harmoniques et même un phénoméne inquiétan car non expliqué de "voyage temporel"

Au 6éme jour de voyage l'Havana Kiss se trouve confronté à un phénoméne inexpliqué, un vaisseau "le flamboyant" bloque le tunnel hyperspatial. Ce dernier étant immobilisé dans une toile d'énérgie visiblement généré par l'hyperpropulsion détruite du vaisseau.
Svetlana et Yadon comprennent que seul un arrêt de l'hyperpropulsion permettra de faire sortir le vaisseau du tunnel. Les hypothéses de la destruction du vaisseau et de l'attente de la sortie du tunnel étant à exclure ces deux alternatives causant à coup sur une issue fatale pour l'havana Kiss.
L'équipage se rend compte que n'ayant qu'une combinaison spatiale, un seul d'entre eux pourra tenter l'arrêt des moteurs du Flamboyant. Yadon l'ingénieur est naturellement désigné mais la combinaison ne lui va pas (Et oui mutant de 2m20 à la musculature hypertrophiée n'est pas sans conséquence...)
Svetlana munie de son scapahandre et d'un grappin sort de l'havana kiss et explore l'épave du flamboyant. Elle prend vite conscience du danger de la manoeuvre du fait de son manque de préparation physique en tant que medecin de bord de l'équipage.
Elle y est confrontée aux effets dévasteurs d'un déréglement de l'hyperpropulsion vraisemblablement causé par un orage hyperspatial. Tout l'équipage semble avoir été surpris dans la mort et leurs visages glacés resteront longtemps gravés dans la mémoire de la pauvre historienne.
L'ensemble de l'épave et de son matériel ont grillé, tout est irrécupérable à l'exclusion d'un module mémoire du capitaine, Une jeune femme belle et certainement pleine de vie avant d'être frappée par les dangers de l'hyperespace.
Svetlana, aprés avoir réussi à arréter le moteur du flamboyant, se prépare à regagner la sécurité de son navire. Malheureusement pour elle elle s'apercoit que 6 Hyperspectres rodent autour de l'épave attiré par les relents d'énérgie X de l'équipage.
Prenant le temps de "lancer" des cadavres dans le tunnel afin de détourner les hyperspectres et sans avoir l'idée de requérir l'aide du canonnier (niark niark). La belle solaire regagne l'Havana Kiss en ayant frolé la mort de trop prés à son gout. N'est pas prince de l'espace qui veut.

Les deux derniers jours de voyage avant la station PI28 restent mouvementés.
En effet, confronté à un nouveau phénoméne temporel inexpliqué (ce qui angoisse un tantinet le capitaine et l'hisorienne), l'équipage devra faire face à une panne de moteur (gràce à une dépense de MF de ma part) que leur mécanicien résoudra non mal.

Ramon se chargera de réonforter et détendre charnellement la belle doctoresse visiblement trés eprouveé par son épreuve. L'équipage étant temoin auditif des exploits de Ramon et Svetlana (le stress trés certainement les empéchant de se livrer à une véritable performance).
Cet épisode laissera songeur Gabirel quant à sa prochaine rencontre avec la belle Rosa Maria.
Yadon étant pour sa part un peu inquiet des repercussions de ce type de relation au sein d'un équipage (et oui on est plus dans un équipage en combi de cul serré de la ligue...).

Aprés 8 jours (en fait 6 gràce aux deux sauts temporels) l'équipage sort du tunnel à proximité de la Station PI28.

Jour 18:
La sation de l'OGC semble sous la coupe d'une flotte de pillards des barrens. Même le contrôle de la station, prenant l'Havana Kiss pour des pillards, n'ose demander les formalités d'usage à notre équipage.
Il s'arrime sans avoir à s'acuqitter des droits de douanes et sans donner de code d'identification.

Une fois arrimée, il constate que les pillards ont pris leurs aises. Ils se livrent à tout sortent d'exaction sur le personnel de la station qui n'ose répliquer.
Ni une, ni deux nos héros menace de représailles les deux premiers pillards se livrant sous leurs yeux à l'agression gratuite d'un membre du personnel de l'OGC.
Les témoins de la scène reconnaissant en la personne de l'équipage de véritable pirates de l'espace confirmant ainsi leur réputation, assez largement répandu au sein des peuples stellaires, de justicier et défenseurs des opprimés.

Même les autorités de la station contactées par les personnages semblent redoutées (à la vue d'un mutant) un piège des pillards quand nos héros se proposent de trouver une solution à cette "invasion". Il découvre alors que la flotte ne devait rester là qu'un temps dévolu aux réparations de leurs navires mais que ces derniers ont décidé de mettre en coupe réglée toute la station.

Comprenant que seul leur action permettant le départ des pillards, nos héros se dirigent au "dernier comptoir" où Ardak, le seigneur de guerre dirigeant cette horde de barbares, semble avoir pris ses quartiers.
Les vitres de l'établissement laisse témoigner de tout la cruauté des pillards, le viol, la torture étant visiblement leurs passe-temps favoris.
Svetlana et Anora attirant les deux pillards postés à l'entrée de l'établissement dans une embuscade dont il ne ressortiront pas vivant.
Une fois confronté à Ardak, ce dernier confiant et sur de sa supériorité néglige les avertissement de Gabriel sur les bienfaits pour sa santé d'un départ rapide de la station.
Ramon, vif comme l'éclair, se chargera de conclure l'entrevue par un tir ajusté entre les yeux du chef Pillard le tuant sur le coup.
Les menaces de Gabriel et de Yadon faisant le reste sur les pillards abasourdie et stupéfait de la mort de leur chef.

La flotte de pillards quitte immédiatement la station. Le directeur de celle ci expliquant au personnages que malheureusement du fait de la prédation il ne peut récompenser nos héros comme il le voudrait mais il leur offre réparation, entretien et rations à discrétion.

Nos héros profitent de ces réparations pour se détendre pendant deux jours sur la station.

Jour 21:

L'équipage du Havana Kiss se met en route vers Mu 23, dernière étape de leur voyage avant Exxalia.
Le calcul du saut ne pose aucun problème en soi et les révisions pratiquées sur le vaisseau par Yadon promette un voyage sans encombre.

Malgré les précautions prises, le voyage de Pi28 à Mu23 se révélera compliqué.
Plusieurs pannes des contrôles et des senseurs venant émaillées la traversée. L'équipage établissant que mettre des pièces neuves de remplacement sur le rafiot avait du perturber son fonctionnement "habituel"
le voyage s'étalant sur 7 jours l'équipage expérimente la solitude et le stress générer par un temps de voyage aussi élevè et à un rythme soutenu.
Certains membre de l'équipage appréciant particulièrement le voyage s'en accommode d'autres se rapprochent pour évacuer la tension accumulée (mais pas que...)

Jour 28:
Mu 23 est enfin en vue. La sation est bondée. Une multitude d'échos radars apparaissent sur les écrans. Un gigantesque embouteillage semblant entouré la station relai.
L'équipage décide de profiter de l'occasion pour marauder dans le secteur et d'aborder une proie juteuse.
Le jour même, aprés s'être embusqué, un magnifique vaisseau de plaisance de 1000t apparait sur leur radar accompagné de deux chasseurs d'escorte.
Après avoir rapidement mis hors d'état les moteurs du vaisseau de plaisance, l'havana kiss se débarasse dans un apre combat de l'escorte et impressionne assez le vaisseau pour que ce dernier abandonne sa cargaison.
C'est donc la soute pleine mais avec un vaisseau en piteuse état que l'équipage se dirige vers la station relais.
Prétextant des réparations urgentes suite à une attaque de pirate, ils sont autorisés à accoster la station en surpopulation.
Ils apprennent que la station est "prise d’assaut" par les navires et équipages bloqués par un orage hyperspatial d'une violence inconnu jusqu'alors. Cette orage bloquant la route vers Exalia, les navires en partance sont dissuadés de se risquer à traverser le phénomène. En effet, les vaisseaux venant du système sont quasi détruit par l'orage en question.
Après la revente de la prise et les réparations du vaisseau, l'équipage profite de quelques jours de relâche sauf Yadon tout occupé à justement réparer le vaisseau.
Svetlana se met à la recherche de jeff Brady, le mystérieux destinataire de la lettre retrouvée dans le navire pirate en perdition.
Elle le retrouve comme le stipulait la missive dans le bar de la station. Souffrant visiblement de la séparation de sa fiancée partie rejoindre les pirates de l'espace, après l'avoir informé de la fin tragique de l'équipage de sa fiancée, il accepte de rejoindre l'équipage pour à son tour se libérer, découvrir la galaxie et rendre hommage à son amour perdu en respectant leur idéal.
L'équipage dans son enquête sur le motif de l'embouteillage galactique, apprends que la directrice de la station recherche un navire capable (en fait assez fou) pour s'engager à régler le problème.
Aprés une courte négociation,la directrice Tara holmes accepte de remettre une lettre de change conséquente de 10 000 Cred, le plein et une participation au cout de réparation du vaisseau contre la promesse de résoudre le problème de l'orage Hyperspatial.
Svetlana aiguillé par Yadon se chargera de se renseigner sur le phénomène qui semble cumuler les caractéristiques de deux périls: un orage hyperspatial classique qui semble maintenu sur la route galactique par des amas stellaires.

Jour 31:

L'havana Kiss se met en route vers Exxalia, un magnifique calcul de saut permet à l'équipage de justement profiter des répercussions de l'orage pour voyager à une plus grande vitesse durant 4 jours.
Les pilotes se succédant gagnent pas mal de vitesse dans l'opération. Le voyage est rapide est confortable malgré les secousses et la force de l'orage plus présentes à mesure que l'on approche de la zone de turbulence.
Le cinquième jour Ramon au commande accompagné de svetlana au senseur détecte le "super orage". L'équipage se tient prêt.
Balloté par les surpuissants courants hyperspatiaux générés, il atteignent sans trop de dommage le coeur de l'orage grâce à la virtuosité de leur pilote en chef qui laisse échappé quelques jurons et gouttes de sueur pour garder le contrôle de l'havana Kiss.
Arrivé au coeur du phénomène, le spectacle qui s'offre à leur yeux est aussi magnifique que terrifiant. Une toile énergétique, constituée d'amas stellaires, semble avoir emprisonné l'orage hyperspatial. Ramon continue de faire filer l'Havana Kiss au travers du péril en espérant ne pas devoir tester les effets d'un contact entre la toile et l'Havana Kiss.
Le capitaine et ingénieur décide de surveiller prudemment les machines pour s'assurer du bon fonctionnement de leur navire.
Svetlana passe le phénomène au senseur afin d'établir un point de passage au travers de la grille.
En se rapprochant, Gabriel repère un noeud dans la toile qui semble concentré les flux énergétiques vraisemblablement liés à la capture de l'orage par l'amas stellaires
Par un tir précis, il fait exploser la toile énergétique et libère ainsi la route qui mène à Exxalia du dangereux péril qui l'a mettait en péril.
L'équipage de l'Havana Kiss démontre une fois de plus que de véritable princes de l'espace peuvent résoudre n'importe quel situation.

Jour 32:

Sereinement l'équipage termine son voyage vers Exxalia heureux de bientôt empocher leur lettre de créance de 10 000 Cred mais aussi de pouvoir lever le voile sur la mystérieuse carte au trésor.


EDBS Episode 3 "Mon vaisseau pour une carte":

Scéne introductive...
Jour 32 à 37:

L'havana Kiss sort du tunnel hyperspatial dans le système Exalia. Le temps de faire le point sur la carte, l'équipage met le cap vers Exalia. Mettre le pied sur une vraie planète leur tardent aprés autant de jour passés à bord de leur navire exigüe.

Le voyage jusqu’à Exalia ne soulève pas de problème particulier. Sereinement, ils abordent le plus grand carrefour commercial de la galaxie. Leur soute remplie partiellement de cargaison trouvée dans des épaves rencontrées sur le chemin.


6éme semaine:


L'havana Kiss entre dans l'athmosphére brumeuse de la bille verte et grise d'Exxalia. Une noria incessante de vaisseaux marchands, les myriades de station orbitale et les patrouilles de l'OCG rendent l'orbite de la planète impressionnant pour n'importe quel voyageur.

Aprés la procédure d'identification auprés des autorités de la planète, le trafic intense qui régne autour du principal astroport rend l'attérissage plus délicat que ne laisse penser une installation aussi moderne Exxa-01.


Malgré la pluie battante et le morne brouillard qui entourent les docks et l'horizon des Ultra Blocs, tout le monde est content de poser le pied sur une planéte. Le plancher des vaches ça fait toujours plaisir.

Les douanes par contre ça fait moins plaisir. Mais bon, une fois les taxes payées, Yadon, en bon capitaine, rappelle à tous que le quartier libre commencera une fois l'entretien du navire assurée.

Ceci fait les taches sont réparties: Ramon et Gabriel partent se renseigner sur le moyen de faire interpréter la carte au trésor. Yadon répare le vaisseau suite au petite avaries du voyage. Svtelana et anora sont comme d'habitude chargées de la revente du butin et du ravitaillement du vaisseau.


Ramon et Gabriel passent plusieurs jours à se renseigner et obtiennent rapidement les coordonnées du Bureau de Cartographie Galactique. L'euphorie passe trés vite quand l'employé de la compagnie annonce les tarifs exorbitants des services. Jeff Brady les informe que le laboratoire de cartographie galactique est une station top secret de l'OCG, elle sert à l'analyse des cartes de systèmes inconnus. La taille de l'infrastructure justifiant les prix "galactiques" de l'identification.


Les deux filles de l'équipage découvrent l'immensité des étals, marchands, docks d'Exxalia.

Comme à leur habitude, elles font leur maximum pour tirer les tarifs au mieux des intérêts de l'équipage.


Ramon, Gabriel rejoint par Yadon contactent le milieu criminel d'Exxalia. Ils constatent que tout dans l'OCG s’achète mais surtout que tout s'y paye. Ils y apprennent que "Le Syndicat" d'Exalia peut quasiment toujours obtenir par des moyens détournés ce qui ne peut s'obtenir par les voies "légales" de l'OCG. Aprés quelques jours d'enquête, rejoint par Anora et svetlana, ils apprennent que le syndicat peut certainement avoir accès aux services de LCG. En rémunérant des indics et contacts, ils arrivent à obtenir un rendez vous autour de la géante gazeuse du système Meldory avec le chef du syndicat de la planète, celui que l'on appel "Le Caïd"


Une fois les préparatifs de décollage effectués, il se dirigent vers Meldory.


L’atmosphère de la géante rouge fournit une excellente cache pour ce type d'entrevue; elle rend en effet très difficile les communications radio longues distances et l'usage des senseurs y est compliqué.

Au point de rendez vous, un luxueux vaisseau de plaisance escorté de trois chasseurs les attends.


Joint par radio par un chasseur venu au contact, le capitaine est invité à rejoindre seul le vaisseau du Caïd.

Petit moment de flottement Yadon n'ayant toujours pas de scaphandre opérationnel, il est décider que Gabriel s'y rendra.


Une fois sur le pont du plaisancier, "Le Caïd" l'y rejoint. Il confirme pourvoir fournir un moyen d'analyser leur carte et demande avec insistance à la voire cette derniére.


Assez impressionné par le personnage et ne sachant pas si le patron du syndicat accepterait un refus de sa part, Gabriel décide seul de ne pas lui dévoiler la carte.

Le Caïd le teste en insistant mais apprécie en réalité que les pirates face à lui ne soient pas des marins d'eau douce qui cède à la première intimidation.

Gabriel continue de refuser...

Après un long silence pesant, le patron du syndicat criminel d'Exalia éclate de rire et annonce son prix. 10000$ et ils disposeront d'un module mémoire d'un contact pouvant leur donner accès aux services du LCG de manière non officielle.

Gabriel accepte.

Alors que la valise de crédit est échangée contre le module mémoire du Caïd, des tirs d'hyperblaster viennent frappés la coque du navire.

Des scaphandres arborant le symbole de l'OCG surgissent de la brume rouge de Meldory et les personnages peuvent entendre sur les ondes "Inspection générale, vous êtes en état d'arrestation!!"


Le Caïd suspectera dans un premier temps les pirates de l'avoir vendu à l'OCG mais rapidement les tirs de gabriel sur les scaphandriers ainsi que les manœuvres audacieuses de l'havana kiss ne laissent aucun doute sur leurs intentions à son égard.


Débarrassé de l'Inspection Générale, le Caïd remerciera l'havana Kiss pour son aide et donnera aux personnages un code pour assurer à son contact que le Caïd leur en doit une...


Les poches vides, l'équipage de l'Havana Kiss décide de s'adonner à la piraterie dans le secteur Exalia avant de se mettre en route vers Xi10 lieu de rencontre avec le contact du Syndicat.


Pour la première fois, de leur courte carrière, la chasse, l'attaque et l'abordage de leur proie est une parfaite réussite.

La chance leur sourit merveilleusement (merci les dés ;) )

En effet, ils mettent la main sur un navire de l'OCG transportant une VIP solaire. Se faisant, le romanza 330 qui se rend sans coup férir.

Le capitaine décide alors de se rendre maitre à bord et indique qu'outre la cargaison, le navire devra leur être rendu en échange du leur.

Apparemment désireux de préserver la sécurité de la noble solaire, le capitaine du cartel s’exécute.


Yadon neutralise certain systèmes non vitaux de leur galactic basic et procède également aux réparations de fortune sur leur nouveau navire.


C'est avec beaucoup d'effort et aux prix d'un voyage sans repos que les personnages atteignent à nouveau Exalia où Yadon compte compléter l'équipage de leur nouveau navire.


Leur escale à Exalia leur permet en effet de recruter un équipage de qualité dans les bars louches de l'astroport n°1. Yadon supervise les réparations de son nouveau navire. Ramon et Gabriel supervisant quant à eux le recrutement des membres de l'équipage sur la base de planification faite par leur capitaine. Svetlana et Anora veillent au ravitaillement du navire. Svetlana prend contact avec un vendeur solaire qui fournit des containers cabines. Après un débat sur le gain de confort et d'intimité au prix d'un perte de capacité cargo, une commande onéreuse (le luxe ça se paye) est passé.


C'est donc avec un nouveau navire (non enregistré auprès de la capitainerie d'Havana), de nouveaux membres d'équipage et un Bosco fraichement élu en la personne de Jeff Brady que les personnages mettent le cap sur Xi10


7éme Semaine:


Cap est mis sur le système Bazar en empruntant la route des contrebandiers. Ramon calcul le saut et le voyage se fait sans encombre.

Chacun prend ses marques. Les officiers prennent contact avec les membres d'équipage et Anora se livre même à ses premiers entrainement avec les matelots fusiliers. L'ancien commando impérial et membre de la résistance mutante impressionne particulièrement l'équipage tant par sa maitrise du combat que par son équipement.

Arrivé dans le secteur, premier acte de piraterie dans les Barrens pour le nouvel équipage.

L'armement du Romanza 330 fait merveille.

Anora s'installe dans une des tourelles et l'ancienne commando ne doit plus passivement attendre l'abordage.

La puissance de feu accrue du navire, les manœuvres offensives de Ramon, le brouillage radio de Svetlana mais surtout un coup dévastateur (merci les capa de canonnier) de Gabriel mettent hors d'état la proie repérée.

L'équipage reste bouche bée face à la maitrise de leurs officiers. Le transfert de marchandise se fait sans souci. Et ces donc les cales pleines que le navire met le cap sur Bazar pour y écouler son butin.


Arrivé sur la brulante Bazar, la maintenance habituelle et bien rodée (revente, entretien, ravitaillement) précède le premier partage de butin de l'équipage.

Les personnages découvrent Bazar avec son souk galactique où se croisent pillards des hordes, criminels recherchés, espions, chasseurs de primes, esclaves opprimés et marchands du seigneur de horde ou simples vendeurs.

De toutes origines, les visiteurs du souk et de son "astroport" forment une population bigarrée et haute en couleur.

Le nombre largement supérieur à la normale de mutant surprend nos visiteurs.

Le fait que ces mêmes mutants puissent aussi bien se retrouvés du coté des oppresseurs que des oppressés brise un peu l'image d’Épinal que certains officiers se font du mutant éternel victime à travers la galaxie.


Le plus extrême dénuement cohabite avec une richesse opulente et parfois malsaine.

Drogues, armement, esclaves, plaisirs licites ou interdits sont accessibles sur bazar.


La joie de la répartition du butin et des fêtes "pirates" qu'organisent Ramon et Gabriel sont quelque peu ternies par Bazar elle même. L'esclavage et l'injustice propre aux barrens laissent un gout bizarre à nos pirates au grand cœur.


Une fois bazar derrière eux, l'équipage met le cap sur Xi10.


Arrivée sur place, la station relais, assez basique dans sa conception, se démarque par sa taille imposante mais surtout par un dispositif particulier. Une Iris métallique semble protéger un hangar spécifique. Ce dernier se révélera exclusif aux navires du "Galactic Express" (la célèbre firme de messagers galactiques).

Après les formalités d'usage, ils se mettent à la recherche du contact du syndicat à bord de la station.

En cherchant le chemin menant au bureau de Robert Taylor à l'aide du module mémoire, nos officiers tombent nez à nez avec un scène peu commune dans l'OCG.


Une vente d'esclave est organisée au milieu d'un hall de la station et ce aux sus et aux vues de tout le monde y compris des autorités.

La chose est possible compte tenue du positionnement de la station à la frontière des barrens et à la corruption qui règne dans l'OCG (le directeur de la station espérant gagner assez d'argent pour "se payer une promotion dans un poste plus prestigieux)

Une partie de la foule semble intéressée par la vente. Une autre, notamment des pirates blacks mambas, semblent mécontent par le spectacle.

Pendant que nos héros s’interrogent sur ce qu'ils peuvent faire.

Parmi les esclaves issues des barrens, la vente d'un esclave mutant attire leur attention.

Un immense mutant à la peau rouge et aux cornes noires et proéminentes semble terroriser les autres esclaves. Alors que ces derniers se morfondent, lui semble fulminer.


Le marchand demande qu'on lui amène le mutant qu'il nomme Tyrannus Rex.

Alors que les personnages se rapprochent des blacks mambas visiblement révoltés par cette vente.
Le garde qui amène Tyrranus Rex sur l'estrade commet la dernière erreur de sa vie en le poussant d'un violent coup de crosse dans les reins.

Tyrannus Rex fou de colère et de frustration brise ces chaines et d'un geste brise la nuque du garde devant lui.

Tout le monde est surpris, les gardes peinant à comprendre ce qui se passe au milieu de la foule en panique et des cris qui se font entendre.
Les blacks mambas sont aussi surpris et nos héros décident de se diriger vers l'estrade pour profiter du chaos ambiant afin de libérer les esclaves.

Le mutant utilise ses pouvoirs pour activer ce qui ressemble à des vagues d’énergie rougeoyantes qui le nimbe d'une aura inquiétante (si besoin était).
les personnages et notamment Yadon remarquent que se faisant le mutant s'exprime dans une langue inconnue.
Les personnages tirent sur les gardes de l'OCG et certains essayent de libérer les esclaves en cage.
Les gardes tirent à l'unisson sur Tyrannus et sa "mutation" produit son effet les tirs sont déviés. Deux d'entre eux d'ailleurs viennent percuter la verrière du hall causant immédiatement une dépressurisation.

Le sifflement caractéristique du phénomène ainsi que l'idée de se retrouver projeté dans le vide spatial finit de semer la panique dans le hall.

Encore une fois, Tyrannus Rex, parle d'une voix gutturale dans une langue inconnue alors qu'il manifeste un autre pouvoir. Sa bouche disparait, ses yeux se recouvrent d'une membrane, sa peau luit d'une énergie purpurine.
Les tirs le prenant pour cible ne semblant pas l'atteindre comme déviés par les vagues d’énergie l'entourant.
Les héros luttant contre les effets de la dépressurisation, tentent néanmoins de libérer les esclaves ou de mettre hors de combat le mutant.
Une première victime passe à travers le tour de la verrière pour être expulsé dans le vide galactique.

Dans sa folie meurtrière, Tyrannus Rex profitte de l'aspiration du vide spatiale pour se jeter vers la verriére et se faisant agrandi encore le trou existant.
Tyranus rex est alors projeter dans le vide spatial et percute même quelques vaisseaux orbitant autour de la station relai.

Les personnages arrivent, non sans mal, à colmater la verrière à l'aide d'une bombe d'urgence situé sur le pourtour du hall et à mettre hors de combat, avec l'aide des Blacks Mambas les Gardes de l'OCG.

Rapidement, nos héros confient les esclaves aux Blacks Mambas pour qu'ils les emmènent en sécurité hors de la station.

Se mettant à nouveau en chemin pour trouver leur contact, ils croisent les équipes de sécurité de la station mis en alerte par leur echauffouré avec Tyrannus Rex.

Après avoir arpenté les couloirs de la station, ils trouvent enfin le bureau de Robert Taylor.

Ils prennent contact avec ce mutant à l'air particulièrement stressé. Robert Taylor, à priori, ne veut plus rien avoir avec le trafic d'analyse de carte.
En le rassurant, en précisant qu'ils sont "triplement" recommandé par le Caïd, Robert consent à leur expliquer la situation.
Il se sait dans la mire de l'Inspection générale de l'OCG. En effet, la nation stellaire met un point d'honneur à garantir la sécurité du Laboratoire Cartographique Galactique. Cette infrastructure stratégique étant vitale à la nation.
Le trafic d'analyse de carte galactique, outre la perte de revenue monumentale qu'il représente pour l'OCG, constitue surtout une brèche de sécurité insupportable. L'inspection générale est donc sur les dents. Bob explique qu'il a d'ailleurs détruit toutes les preuves qui le reliait à ce trafic. Néanmoins, les personnages arrivent à le rassurer et à le convaincre de révéler la dernière solution pour faire analyser leur carte.
Contre monnaie sonnante et trébuchante, Bob leur indique qu'il leur reste une solution: voler les coordonnées du LCG au courrier qui ravitaille la station. Il dispose du plan de vol du navire. et Robert leur explique que cette station relai sert aux vaisseaux de Galactic Express pour ravitailler le LCG. Il leur révéle qu'un vaisseau immatriculé "LCG...quelquechose" est actuellement en attente de départ vers le LCG. Donc soit les pirates attaquent le navire au point de saut, soit ils s'emparent de ce dernier dans les docks de galactic express. Il leur précise également que la procédure d'approche du LCG fait l'objet de spécificités qu'il ignore.

Un inspectrice surgit alors dans le bureau et indique arrêté Robert "bob" Taylor. Elle demande sur un ton aussi stricte ce les personnages font içi et leur demande de décliner leur identité.
les connaissances, mêmes succinctes, de la bureaucratie de l'OCG permet à nos pirates de décliner la demande de l'inspectrice et quitte les lieux en laissant un Bob terrifié entre les mains de cette dernière.

L'équipage demande donc à leur commando impériale préférée, Anora de s'introduire dans la base de Galactic Express pour obtenir les coordonnées du LCG et les procédures d'appontage à cette station.

Anora effectue donc un repérage de la base de Galactic Express au sein de la station.

Des mercenaires travaillant pour la firme contrôlent les accès mais ne semblent pas particulièrement tatillon à partir du moment où l'on arbore une combinaison ou un uniforme floqué de la firme.

Anora prend en filature un employé de la firme dont les mensurations pourraient correspondre aux siennes.
Svetlana l'aborde dans un bar et le séduit. la belle solaire n'a que peu de mal à le convaincre de finir la soirée ensemble.
ils finissent la soirée dans son cube de vie avec un bouteille de whysky. Proprement assaisonné de soporifique préparé par Svetlana, l'infortuné employé finit par sombrer dans les bras de Morphée.

Munie de son uniforme, Anora se dirige vers les docks réservés de Galactic Express.
sans aucun souci, elle franchit le sas d'entrée. Elle constate que les docks en eux même sont dépressurisés et que des nacelles relie les vaisseaux amarrés à la station.

Anora analyse les tableaux d'affichage de la station et identifie le vaisseau Galactic Express chargé du ravitaillement du Laboratoire Cartograhique Galactique: Le vaisseau immatriculé LCG249.
Après avoir envisagé la possibilité de passer par l'extérieur de la station à l'aide son son scaphandre impérial, Anora choisit néanmoins une approche plus classique.
Elle se procure un chariot et du matériel et passe le barrage des gardes à l'entrée du SAS menant au LCG249 en les baratinant.

Tentant le tout pour le tout, l'ancienne résistante "Alpha" se dirige vers le poste de pilotage de la corvette Galactic Express. Après une dépense adéquat de PP, elle a la chance de découvrir le capitaine du navire seul en train de procéder à des vérifications tout en sirotant une bouteille de brandy.
Anora braque son pisto-laser sur la nuque du capitaine et lui demande de bien rester sage. Notre commando impérial sachant se montrer persuasive et déterminée, le capitaine s’exécute.
Elle finit par obtenir, en insistant (la baffe monumentale administrée manquant d'assommer/tuer net le PNJ), les coordonnées du LCG et la procédure d'appontage spécifique de cette station.
Elle fait évacuer la corvette de son personnel en prétextant un incident technique et menace le capitaine de faire décoller le vaisseau.
Aprés un baratin rocambolesque, elle justifie se décollage non prévu auprès de la station (on a une fuite de pistoblaster....).
C'est donc seule que s'étant rendu maitresse du LCG249, elle se dirige vers un rendez vous avec son vaisseau pirate.

Les officiers décident de laisser leur Romanza sous le commandement de leur Bosco. Les officiers se rendront au LCG à bord de la corvette de ravitaillement.
un point de rendez vous est fixé en limite de saut de la station LCG, Le romanza les y rejoindra quelque jours aprés leur arrivée.

C'est donc munie des identifiants, de la procédure spécifique d'accostage, de la corvette et des blocs de données cartographiques initiaux à remettre au LCG que nos aventuriers calculent leur saut vers le LCG.
Au moment d'appuyer sur la commande de saut hyperspatial, une hésitation fugace se ressent au sein de l'équipage. En effet la station LCG se situe en plein dans le gouffre des conquêtes. Cette zone de la galxie dépourvu de toutes planétes ou étoiles a été le témoin des affrontements titanesque de l'époque des conquêtes. Les voyageurs de l'espace et les historiens savent que des armes expérimentales destructrices ont été utilisé dans cette région.
Svetlana évoque notamment les rumeurs d'usage de mini-nova militarisé à grande échelle ayant eu pour conséquence des ruptures importantes de l'hyperespace.

Néanmoins, après avoir donné leur derniére recommandations au bosco, nos héros sautent en direction du LCG.
Malgré la difficulté du saut, un cap est calculé.

3 jours de voyages hyperspatial

Quelques jours après, le Galactic Express sort du tunnel hypersPatial.

Semaine 8:

Arrivée en
Le néant galactique est içi encore plus angoissant qu'ailleurs. Aucune étoile ou nébuleuse à l'horizon juste cette impression de voguer au milieu de l'abysse.
arrivée aux coordonnées de la station, ils sont contacté par cette dernière.
Respectant la procédure qui leur a été décrite, les pirates attendent la réponse de la station alors même que l'ensemble des armes se tournent vers leur corvette.
Pendant de longues minutes, ils s’interrogent sur la validité des informations fournies.

Avec soulagement, Le LCG les autorise à apponter.
Revêtus d'uniforme trouvé dans la corvette et pour certains personnalisés à la mode pirate, nos pirates remettent à la directrice du LCG le bloc de données contenant des cartes à exploiter par ces derniers.
La directrice vêtu d'un tailleur stricte assez court et d'un blouse de laboratoire provoque l'émoi de notre canonnier.

En tant que capitaine de la corvette, Il demande une entrevue avec la directrice pour lui soumettre une demande spéciale de l'OCG.
Il lui explique que sur demande express d'un très puissant et influent noble solaire (en laissant planer le mystére autour de son identité), le service cartographique galactique de l'OCG demande une anlyse aussi rapide que discréte d'une carte apparemment ancienne.
Gabriel utilise tout son charme et son allant pour convaincre la directrice qui semble accepter de bonne grâce.

Durant les jours qui suivent, nos héros et le personnel de la base font connaissance. Le séjour se passe bien, leur couverture "Galactic Express" étant parfaite aux yeux des employés. Même le gout prononcé pour le style "pirate" de certains passe inaperçu car de nombreux analystes se révèlent fan des pirates et notamment de la célèbre Stella Bell.

Gabriel s'évertue à faire connaissance avec la directrice. cette dernière acceptant même un diner avec ce capitaine si entreprenant.

Les analystes finissent parés des jours d'analyse (c'est dire la complexité et l'ancienneté de la carte) à tirer des données exploitables.
Ils déterminent que la carte pointe un système dans la galaxie.
Ils en dénombre le nombre de corps célestes et celui plus particulièrement que semble pointer la carte.
Ils confirment que le nombre de corps célestes et les distances relatives entre chaque corps ne correspondent pas à un système référencés par le LCG. Il s'agit donc d'un "Stella Incognita".
Ils découvrent que la carte utilisent des unités de distance galactiques et spatiales qui ne correspondent pas aux standards OCG. La carte doit certainement dater de l'age des conquêtes ou des découvertes.
Le centre de la galaxie semble être le point 0 de cette carte, contrairement encore aux standards OCG. Par contre l'axe qui sert à calculer la position de ce système par rapport au centre de la galaxie est inconnu.
Enfin, les annotations de la carte semble laissé penser à un document pré nation stellaire ou carrément alien.
Seul les plus grands experts de l'Ordo Luminis (de l'empire solaire) pourraient être en mesure de traduire ou décoder les annotations ( les héros ne révélant pas l’existence d'une lettre jointe à cette carte).
Ils comprennent aussi qu'à part un très puissant dignitaire solaire personne ne pourrait obtenir cette traduction de l'Ordo Luminis.

Au fil des discussions avec le personnel, ils apprennent qu'un personnage serait à même de pouvoir traduire la carte: le roi-sorcier de Shalifar.
Au prix de quelques bouteilles de rhum havanais, ils obtiennent même les coordonnées du système shalifar qui, à la grande déception des héros, se trouve à l'autre bout de la galaxie.

Gabriel dine avec la directrice et l'a fait succomber à son charme. il se montre attentionné à son égard et renouvèle, autant que faire se peu, les plaisirs de la chair avec la directrice durant son séjour.

Aux détours de ses rapprochements, ils apprennent également que les pirates de l'espace au travers de leur conseil ont un accord avec l'OCG. L'amiral Carmen des "Hijos de Habana" est chargé des relations entre l'OCG et les pirates, elle a été l'instigatrice principale de cet accord qui garantie à l'OCG que ses planêtes et station ne seront pas attaqué par des confréries de pirate en échange de quoi le Cartel ne divulgue pas l'emplacement d'havana.

La carte traduite, les coordonnées de shalifar en poche, les personnages se décident à quitter la station.

Une alerte de proximité retentit dans la station invitant tout le personnel de sécurité à rejoindre son poste.
Nos héros pressent le pas pour rejoindre leur corvette.
Un galactic guardian "le régulateur"et son escorte sont détectés.

Les héros alors qu'ils montent dans la corvette entendent que les navires appartiennent à L'inspection générale de l'OCG et annoncent que la station et ses occupants doivent se préparer à un contrôle complet.

Sans demander l'autorisation de la station, au moment ou le galactic guardian accoste, Le pilote fait décoller le vaisseau des héros en toute urgence.
Ramon réussit parfaitement son décollage d'urgence et nos héros quitte la station.

Le galactic guardian leur intime l'ordre de revenir et ordonne à la station d'ouvrir le feu.
Nos héros reconnaissent la voie de Vera Ficher de l'inspection générale qui enquêtait sur les fuites relatives au LCG.
Avec déplaisir l'escorte les prend en chasse mais constate, à contrario, avec un certain plaisir que le galactic guardian semble bloqué par les verrous de la station et ne peut s'en éloigner.
Edna andrews subissant les insultes de l’inspectrice Ficher en lui mentant effrontément puis en finissant par ne pas répondre à ses ordres et à garder le silence.

Débarasser de l'escorte avec une relative faciliter, Nos personnages calculent un saut rapide et avant de passer en hyper Espace, Ramon informe l'inspection général que "Ramon Torres" leru envoie ses hommages...


EBDS Interlude 1 "Bien mal acquit profite toujours":


Semaine 9:

Nos héros se rendent à Bazaar en compagnie de leur romanza pour escorte afin de revendre au plus vite la corvette e Galactic Express (malheureusement inutilisable dans les nations stellaires).

Arrivée sur Bazaar; la revente de la corvette ayant rapporté un jolie paquet nos héros customise un peu leur navire en lui allouant une infirmerie et un module de guerre électronique récupéré à prix d'or au marché noire.

Il recrute deux mousses pour l'entretien de l'infirmerie et des cabines-containers de luxe des officiers. Deux esclaves fraichement acquis et libérés rempliront cet office avec joie.

Leur romanza bien équipé notre équipage met le cap sur le système Palace afin d'y remplir ses cales. 8 jours de voyage express et le célèbre système palace leur ouvre ses portes.


Suite du CR plus bas


Dernière édition par Brytag le 07/06/2017 08:30:06, édité 19 fois.

Haut
 Profil  
 
Message Publié : 28/08/2016 23:14:48 
Hors-ligne

Inscription : 19/03/2012 17:40:35
Message(s) : 3
Salut à toi,

J'ai une petite question, dans quel ville tu fais jouer cette partie ?


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 29/08/2016 08:43:08 
Hors-ligne

Inscription : 08/12/2015 14:23:20
Message(s) : 47

EBDS Interlude 1 "Bien mal acquit profite toujours":


Semaine 10:

Arrivée dans le système Palace, nos héros maraudent un peu aux frontières du système palace mais sans succès (Brocouille). Afin de se ravitailler il se rendent dans la ceinture rouge et sa station peu fréquentable Red One.
La station pittoresque fourmille de criminels et de "pirates" (au sens large du terme). Rapidement, le taux anormale de pirates sur la station met la puce à l'oreille de nos héros. Une fois renseigné, ils apprennent qu'un capitaine pirate de l'espace cherchent un autre équipage pour un coup.
Dans le bar de la station, ils se rendent compte que le capitaine Jones, jeune capitaine pirate issue de l'OCG (rappelant aux joueurs Lando Calrissian) fait passer un "casting". Un capitaine pillard est d'ailleurs rapidement éconduit par Jones et se montre impressionnant par son calme et sa confiance en lui face à la colère brutale du pillard.

Gabriel aborde Jones et essaye de faire bonne impression en se montrant franc et honnête. les deux pirates devisent et Jones leur propose un coup. Jones explique qu'il a récemment mit fin de manière assez radicale à la carrière d'un receleur. Ce dernier devait aller prendre en compte une cargaison très spéciale constitution d'une statue d'art alien assez colossale. Ce type de cargaison très spécifique demande des contacts prêt à mettre le juste prix. Jones va se charger de trouver le client et les héros se chargeront de s'accaparer la cargaison.
Gabriel toujours honnête précise qu'il va proposer le marché à son capitaine et revenir le soir même pour confirmer leur participation à ce coup.
Le soir même, Yadon Kenefer accompagné de tous ses officiers rencontrent Jones et se mettent d'accord sur les termes du contrat. la statue pouvant se revendre 70000$, Jones propose un 40000$ pour lui 30000 pour nos héros.
Il leur donne les détails en sa possession, la rencontre devait se faire en orbite autour de Vasseros, il leur donne l'identité du receleur pour se faire passer pour lui au moins le temps qu'ils ouvrent les portes :wink: .
Jones les attendra sur palace où grand seigneur, il a réservé 10 chambres All inclusive dans le casino "l'impérial". Il organisera la rencontre entre eux et l'acheteur.
Le dernier détail que Jones aborde avec eux et la question des réserves de Radix. il demande que nos héros ne partent qu'avec un PC d'autonomie afin de lui garantir de ne pas quitter le secteur.
Après les dernières négociations et en ayant juré sur l'honneur des pirates, Jones accepte qu'ils conservent leur autonomie.

Le vaisseau décolle donc le lendemain matin en direction de Vasseros.
Le calcul de cap dans le système est moyen mais largement suffisant.
Le premier jour de voyage se passe bien, Svetlana et Ramon ne croisant que des dauphins de l'infini qui viennent virevolter autour du vaisseau.
Ramon s’évertue donc à tirer les bords au maximum et gagne de précieuses US.
Le deuxième jour Anora repère les restes d'une épave dérivant dans l'espace.
Gabriel gère l'approche de l'épave sans problème.
Anora s'équipe de son scaphandre blindé et sort dans l'espace accompagné de deux matelots.
Un peu tard à son gout, elle repère 5 pillards en train de s'affairer à piller les restes du vaisseau.
Donnant ces instructions, elle se positionne avec les matelots pour se mettre à couvert avant de prendre en embuscade les pillards.
La surprise et la préparation de cette attaque jouant pleinement en faveur d'Anora, elle se débarrasse assez facilement des pillards.
Ne demandant pas leur reste ils récupèrent une cargaison de Whisky et se mettent en reprennent la route.

Arrivé en orbite autour de Vasseros, il constate que cette planète sert de décharge au système entier. Les chargement de détritus étant largué en haute atmosphère par les stations orbitales positionnées autour de la planète. les restes des détritus calcinés (ou non) venant s'écraser sur la surface grise et polluée du corps célestes. Les océans d'eaux empoisonnées par une pollution massive finissent de brosser un portrait peu reluisant des techniques d'optimisation écologique de l'OCG.

Svetlana s’attèle à la tache de repérer le vaisseau transportant la statue au milieu des cargos-poubelles. Après une journée de scan et de patrouille autour de la planète le vaisseau cible est repéré.

Nos pirates contactent par radio leur cible et se présentent comme le receleur attendu. Ils demandent à monter à bord afin d'inspecter la marchandise avant le transbordement.
Svtelana et Ramon restent au poste de pilotage pendant que le reste de l'équipage et les matelots fusiliers formés par Anora montent à bord armés jusqu'aux dents.
Quand les portes du sas s'ouvrent le marchand indépendant est surpris de ne pas reconnaitre son contact. Anora arrive sans peine à convaincre le marchand de leur remettre la statue.
Lors des opérations de déchargement/chargement, Yadon apprend que les matelots du navire marchand ne sont pas déçu de se débarrasser de leur cargaison.
Il les interroge et réussit à apprendre que le voyage depuis les barrens ne s'est pas très bien passé. Certains matelots entendant régulièrement une sorte de musique dans leurs pensées. C'est notamment le passage par le sas de "george" un matelot ayant essayé d'ouvrir la soute en plein voyage hyperspatial. Le capitaine a décider de passer george par le sas. Même si l'équipage ne remet pas en question la décision, ils accusent tous la statue d'être maudite et d'avoir "convaincu" l’infortuné matelot d'essayer de la "libérer".
Prenant au sérieux les propos des matelots, Yadon inspecte plus avant la statue.
Elle se révèle clairement comme étant de nature alien bien sur mais aussi très inquiétante. La morphologie de la créature sculptée restant dans un premier temps complétement obscure. Après une longue analyse, il comprend que la créature semble représenter une créature "trônant", de plus la statue semble réagir faiblement à l’énergie "x"

Bref, nos héros chargent la statue malgré une certaine appréhension et se mettent en route vers Palace.

Le voyage dans un premier temps se révèlent "classique" à part une petite panne des senseurs qui leur fait perdre une journée en réparation et une tentative de contrôle d'une frégate de l'OCG qu'ils finiront par éviter.
Le dernier jour de voyage Yadon qui se trouve en quart de repos commence par entendre un chant comme venu des tréfonds de l'espace. Il y succombe...
Svetlana en poste au senseur détecte une ouverture brutale de la soute avec la dépressurisation qui s'en suit. Ramon arrive à garder le contrôle du vaisseau malgré le choc.
Ramon demande à l'équipage de faire un rapport sur ce qui se passe à la soute. Svetlana met le vaisseau en alerte rouge.
L'équipage annonce que la soute est ouverte avec la cargaison (statue+wiskhy+cabines-containers de luxe) à la dérive.
Svetlana administre un cocktail rapide de calmant pour maitriser Yadon.
C'est alors que l'équipage pense au mousse chargé de l'entretien de leurs cabines. C'est avec horreur qu'ils découvrent le corps flottant du mousse, les yeux gelés par le vide spatiale fixant un regard vide et culpabilisant...
Par chance l'autre mousse était en repos dans le quartier de l'équipage.
En catastrophe on organise la récupération de la cargaison et des corps. Anora constate avec plaisirs que son singe a, quant à lui, survécu au sein du container.

Une fois les effets des tranquillisants dissipés, Yadon prend conscience d'avoir été habité par une entité inconnu. Il culpabilise aussi beaucoup d'être selon lui responsable de la mort du mousse.
N'ayant pas de famille à contacter, il décide de donner 2000$ à l'autre mousse comme étant sa plus proche "famille".
Les officiers et le Bosco décide de minimiser l'incident et surtout de ne pas abimer la réputation du capitaine ainsi que la confiance qui lui ait accordé.

Drapé de la bannière de Jolly Roger, le corps du mousse est envoyé dans l'espace en direction du soleil. l'équipage se recueille.
cap est mis sur Palace.
Le reste du voyage se fait sans encombre, la statue ne semblant plus décider à posséder un membre d'équipage.

Semaine 11:
L'arrivée sur palace, malgré les infrastructures de loisirs colossales de la planète, se fait dans une ambiance lourde. Même les danseuses et danseurs dénudées placées dans leurs sphère antigrav ne font oublier la perte du jeune mousse.

L'arrivée dans le spatioport de l’hôtel impérial s'accompagne en plus d'une amende aux règles sanitaires quand le douanier découvre la statue alien que nos héros transportent dans leurs cales.

Anor et Yadon sont aussi désagréablement surpris par la thématique de l’hôtel "Imperial". En effet, ce dernier est une caricature façon "carton pâte" de l'empire galactique. L'ancienne victime des camps de rééducation et le mutant de la ligue témoin des exactions de l'empire sont peu réceptifs à l'ambiance festive qui se dégage de l'établissement.
Mais après tout à cheval donné on ne regarde pas les dents, les 10 chambres "all inclusive" offertes par le capitaine jones ne se refusent pas.

Les officiers prennent chacun une chambre et Yadon offre une chambre au mousse "survivant" pour essayer de lui faire oublier la perte de son collègue...

Les autres chambres tournent entre les membres d'équipage.

Le soir venu, après avoir profité des infrastructures (bar, sauna, bains, massages), les officiers profitent du casino.

Certains s'attablent aux divers jeux du casino, Ramon montrant même un certain talent au poker galactique.

Yadon rencontrent d'autres mutants et passe la soirée avec eux.

Une murder party organisé dans le casino permet même à nos héros de faire gagner le résistant et mutant.
A la suite de cette murder, le nombre de pseudo impériaux diminuant dans le casino au profit d'employés transformés en "mutant-résistants" d'opérette, bien que plus supportables, restent risibles.

Néanmoins, nos officiers essayent de prendre du bon temps en attendant le rendez vous avec jones fixé au lendemain dans un bar louche de palace.

Arrivé dans le dit bar, les officiers repèrent Jone attablé avec un inconnu.
L'inconnu leur est présenté comme étant "Doug", le contact de Jones qui voudrait acheter la statue.
Le dénommé "Doug" semble nerveux plus que de raison et pose beaucoup de questions sur la marchandise, son stockage, sa sécurité.
Gabriel et ramon repèrent que des hommes à l'aspect patibulaires semblent attendre un signe du dénommé "doug" pour passer à l'action.
Il repèrent que l'ensemble de ces malfrats sont armés.

C'est au milieu des danseuses et danseurs exerçant leur art lascif que les PJ's vont neutralisés promptement et brutalement les quelque malfrats aux ordres de "Doug" ce dernier se trahissant même immédiatement après que nos héros manifestent leur compréhension de son stratagème.

Jones stupéfait de ne pas avoir vu le coup venir, remercie les PJ's chaleureusement de leur clairvoyance et de leur promptitude. Il est sincèrement désolé de la mésaventure du jeune mousse. Il propose même aux héros d'augmenter leur part de la revente en dédommagement.
Jones fait cette concession sans difficulté sachant maintenant pouvoir compter sur un équipage pirate assez fiable pour faire des coups.

La recherche d'un acheteur potentiel prend quelque jours à Jones mais la revente se fait et l'équipage repart avec 50000$ en poche.

Semaine 12:

Nos héros, sachant la fin du tour d'amirauté de Blood arrivé à son terme, décident de mettre le cap vers Havana afin de baptiser vaisseau et équipage selon les traditions pirates...

EBDS Interlude 2 "Il faut sauver rosa maria"

Semaine 12 et 13:

Nos héros, sachant la fin du tour d'amirauté de Blood arrivé à son terme, décident de mettre le cap vers Havana afin de baptiser vaisseau et équipage selon les traditions pirates...

Le "bounty" portant toujours son nom temporaire décide de faire le plein de marchandise aux alentours de la dernière station relai de l'OCG avant le bond vers Havana. Le navire commence donc la chasse en limite de saut de la station Mu23

Par chance (beaucoup de chance merci les PP ;) ) un navire de transport apparait sur leur radar après trois jours de maraude en limite de saut.

Avec un échange de tir aussi précis que brutal et une menace aussi claire que convaincante, le navire donne sa cargaison sans plus de résistance apparente.
Anora, accompagnée du capitaine et de ses fusiliers, abordent le navire en tenue de combat. Les pauvres marchands de l'OCG (qui pensaient vendre chèrement leur marchandise) sont dissuadés de faire preuve de toute résistance par la présence intimidante de notre commando. La hache tenue fermement dans les puissantes mains du capitaine finissent de dissuader au besoin les marchands.
La chance leur souriant encore (merci les PP ;) ), Le bounty met le cap sur Havana les cales remplis d'artefact technologique alien de grande valeur...
C'est donc les poches pleines que nos héros arriveront sur havana.

Ramon malheureusement fait un très mauvais calcul de saut pour se voyage qui devait être express.
A leur arrivée dans le système Havana, Anora et Gabriel assure le tour de garde à bord du bounty.
Gabriel met le cap sur Porto Stellare en espérant pouvoir vendre une partie de sa précieuse cargaison.

Pendant le voyage, Gabriel et Anora repèrent une nuée de matière se dirigeant vers eux grâce aux senseurs.
N'ayant pas su analyser à temps ce péril, bien que sur leur garde, il est bien trop tard quand il se rendent compte que les bruits de chocs sur la coque sont les prémices d'une tempête de mini-météorite.
Anora appuie immédiatement sur le bouton d'alerte du vaisseau et le fait passer en alerte rouge.
Ne connaissant ce phénomène, notre commando et canonnier de renom ne savent pas trop quoi faire.
Gabriel essaye tant bien que mal d'éviter les projectiles de la nuée et Anora l'encourage avec véhémence "Gab sort nous de cette merde...!!!"
Pendant trois tours malgré des efforts titanesques des officiers de pont, le bounty, criblé de projectiles, est gravement endommagé. Parant au plus pressé Anor essaye de colmater avec des bonbonnes anti-dépressurisation de combler les trous de la coque.

Une fois l'équipage à son poste, Svetlana analysera correctement le phénomène, Ramon pilotera le bounty en dehors de la nuée, Gabriel fera feu sur les plus grosses mini-météorite, Yadon privilégiant les moteurs au senseurs, Anora essayant toujours au mieux d'éviter une dépressurisation de la coque et veillant à ce que l'équipage se munisse de ses scaphandres.

La tempête météoritique passée, Yadon rafistolera le bounty lui permettant de rejoindre beaucoup plus sereinement Porto Stellare.
Anora connaissant ses défauts demandera d'ailleurs au capitaine de ne toucher sa part de butin qu'une fois sur Havana (pour éviter de le dépenser sur Porto Stellare). Un vote des officiers viendra clôturer cette décision. L’équipage touchera le butin sur Havana.

En revendant, une partie de sa cargaison d'artefact technologique (sur laquelle Yadon a ponctionné un petit objet fasciné qu'il est par la technologie) 100 000$ vont dans la caisse du bounty.

Cap sur havana!
Lecture de la scène introductive de "il faut sauver rosa maria"

Après un atterrissage en douceur sur Havana, nos héros sont heureux de fouler à nouveau la terre natale des pirates de l'espace.
Tous sont désireux de gouter au repos et à l'oisiveté de la ville.

Après la répartition du butin, qui émerveille notamment les nouvelles recrues du "bounty". Le Bosco confirmant aux officiers que l'équipage est ravit de sa nouvelle carrière tant pour l'aventure vécue que pour les prises faites.

Yadon décide donc immédiatement de se rendre à la capitainerie pour y faire enregistrer son vaisseau.
Pendant ce temps, l'équipage pense lui à organiser une fête pirate ou l'équipage sera officiellement introduit dans la société pirate.
Les officiers décident de mettre à contribution leurs cagnottes pour faire la plus belle faite qui soit.
(les joueurs découvrant les règles des fêtes pirates personnalisées de Pirate de l'espace).

Certains projettent déjà d’investir dans l'achat de villa, hangar et entrepôt sur la planète...

Yadon arrive à la capitainerie et constate, avec une certaine appréhension, que la bannière des blacks Mambas de l'amiral Blood trône en son sommet.
Il constate également au pied du bâtiment que l'amiral Blood fait respecter la discipline à Havana. Quelques pirates meurtrier et voleurs pendent d'ailleurs à des gibets pour rappeler à tous que Blood ne plaisant pas en la matière.
Il lui est rapidement confirmé que normalement c'est la bannière des Bastardos qui devrait flotter à la capitainerie. Mais il semble que l'Amiral Vaar Hamon n'ai pas réussit à regagner la planète pour on ne sait quelle raison.

Yadon constate également un changement d'ambiance dans la capitainerie par rapport à la gouvernance de Stella Bell.
Yadon ne se dégonfle pas et se rend tout de même au bureau d'enregistrement.
Le vaisseau OCG "Bounty" devient le navire pirate "Crimson Shadow".
Ceci fait , il s'apprête à partir quand une escorte de black Mambas lui annonce que l'amiral veut le rencontrer.

Yadon les suit, il rencontre Blood. Ce dernier ne se retourne pas quand Yadon rentre dans la salle. Il continue de contempler le port d'Havana par la baie vitrée de son bureau. Un mutant au cerveau surdimmensionné et luminescent attend à coté du bureau.

Blood souhaite la bienvenue à Yadon et lui demande ce qu'il a fait du galactic basic "la guigne" rebaptisé par lui "Havana Kiss".
Yadon répond franchement que le vaisseau a été abandonné dans le système Exaliaa quant il à pris le contrôle du Romanza 330 qu'il vient de faire enregistrer.
Yadon ressent une gêne immédiate et il sent la présence invasive de l'esprit d'un mutant dans ses pensées (merci les dés MF ;) ).
A l'issue du scan mental, le mutant au cerveau luminescent se tourne vers Blood et semble confirmer la version de Yadon d'un signe de tête.

Blood consent alors à se tourner vers Yadon et le salue d'un sobre signe de tête.
Malgré la mise en scène un peu théâtral de cette entrevue, Yadon est frappé par le charisme de Blood.
Ce dernier esquisse un sourire en demandant à Yadon de lui rendre un service à Lui et à Havana, en échange de quoi Blood oubliera que l'équipage de l'Havana Kiss s'est mis en travers de ses désirs...
Yadon écoute attentivement.

Blood annonce qu'il aimerait que Yadon règle le problème qui semble empêcher "la rhumerie" d'ouvrir. Blood ajoute que l'ouverture de l'établissement serait conditionnée à l'absence d'une certaine Rosa Maria.
Les deux capitaines s'engagent sur leur honneur de pirate l'un à régler le problème de la rhumerie, l'autre à tenir compte du service rendu à Havana et à ne plus tenir compte d'aucun passif entre eux.

Yadon s'en retourne donc auprès de ses officiers pour leur annoncer la nouvelle.
Tout à l'organisation de la future fête pirate et pressentant les avantages à tirer d'un service rendu directement à la rhumerie, les officiers acceptent volontiers la mission du capitaine.
Gabriel se sentant pousser des ailes à la mention de l'absence de Rosa Maria.

Il commence par se rendre à la rhumerie et sont immédiatement attirés par le bruit d'une vive altercation.
Il constate que Domingo, le propriétaire de la rhumerie s'en prend verbalement et physiquement à une bande de pirate armé qui visiblement viennent de sortir d'un combat avec d'autre pirate.

Après avoir calmé les esprits, notamment en mentionnant agir sur ordre de l'amiral en poste, nos héros apprennent que Rosa Maria s'était absentée de la rhumerie pour rendre visite à une tante gravement malade. Devant être de retour depuis quelques jours déjà Domingo s'est inquiété et a appris qu'une bande de pirate (pour ne pas dire pillards) se livraient à un commerce d'esclave sur Havana. Les esclavagistes revendant à prix d'or les exotiques havanais.
Domingo avoue avoir diffusé cette information auprès de ces clients. Les pirates qu'il invectivait venait d'identifier certains pirates comme des esclavagistes et avait sortie leur couteau. Les cinq corps gisant autour de lui étaient ces pirates suspects.
Domingo avouait être enragé devant la stupidité des pirates qui plutôt que de les capturer pour en tirer de l'information, avait occis les esclavagistes abhorrés.
Sur les corps ils découvrent une clef de vaisseau et une liste de pièces détachées correspondant à un système d’hyper-propulsion d'un vaisseau de 100t.

Nos Héros essayent de calmer Domingo et obtiennent plusieurs pistes de sa part.
Domingo connait beaucoup de monde et sait que les esclavagistes ont du se faire remarquer. Il sait également qu'ils rassemblent leurs "prises" quelque part dans le système
Il précise d'ailleurs qu'il va poursuivre ses investigations sur Havana le temps pour nos héros d'explorer les autres pistes du secteur.
Enfin, il connait le nom du leader du gang d'esclavagistes: Drago Libër.

Svetlana reconnait immédiatement ce nom. Elle sait que Drago est un ancien noble solaire de la maison Libër. Comme tout Libër, il était désireux de couvrir de gloire sa famille au point qu'il commettait des atrocités durant ses batailles sur la base du veil adage "qu'importe les moyens pourvu que l'on ait la fin"

Avec la clef obtenue, ils se rendent au port et essayent cette dernière sur les vaisseaux amarrés. Il découvre un galactic patrol qui manifeste les preuves de son utilisation en tant que vaisseau à esclave.

Nos héros décident de mettre le cap sur Nueva havana pour y mener leur enquête.

L'orbite autour de Nueva Havana est désespérément vide de tout vaisseau. Néanmoins des traces importantes de radix affolent les senseurs du Crimson Shadow.
En remontant la piste il trouve les restes d'un vaisseau pirate ayant été visiblement détruit de l'intérieur.
Anorra et Gabriel, équipés de leur scaphandres, explorent l'épave. Ils constatent que des habitants de Nueva Havana ont été capturés et ont réussi à se rebeller contre les esclavagistes. Le combat final ayant eu lieu dans les coursives du vaisseau.
Les combatants tribaux de nueva Havana ayant fait usage de grenades détenues par les pirates à l'intérieur même du vaisseau.
Le vaisseau ne contient visiblement aucun survivant des combats et de la dépressurisation subséquente. Gabriel est heureux de ne pas reconnaitre Rosa Maria parmis les victimes.

Comme dans le galactic patrol, les ordinateurs de bords ne contiennent aucune information.
Par contre une fouille de la cabine du capitaine permet de découvrir un carnet de note contenant des données astrométriques.

Alors qu'ils s’apprêtent à quitter l'épave esclavagistes, Svetlana détecte 6 formes de vies en approche rapides des explorateurs. Impossible de tirer sur ces dernières sans endommager plus l'épave et mettre en péril nos amis.

Anora et gabriel bien que surpris arrivent à vaincre sans trop de dommage la nuée de parasites spatiaux qui s'attaque à eux.
Yadon constate malheureusement que les réserves de Radix baissent dangereusement lors de l'attaque. Il comprend que des parasites spatiaux aspirent l’énergie du vaisseau.
Rapidement, il bricole un polarisateur de coque et impulse cette dernière avec une surcharge. Les parasites sont grillés instantanément.

Tous le monde regagne le Crimson Shadow. Ramon analyse les données du carnet de bord et déduit que les coordonnées laissent entendre que le vaisseau venait d'Havana ou de Porto Stellare.

Yadon met le cap sur Porto Stellare.

Sur place en se renseignant, ils apprennent que des pirates dont l'un ressemble à Drago Libër ont acheté du matériel pour installer un campement.
Aprés une négociation et un petit pot de vin, ils apprennent qu'en effet Drago Libër capture des havanais pour les revendre notamment à Bazaar, il quitte le système Havana avec le vaisseau de Drago. Ce dernier arbore avec une cruelle ironie les couleurs des "Hijos de havana" pour passer inaperçu.
Le marchand véreux de Porto Stellare est même prêt à monnayer la signature énergétique et l'immatriculation du vaisseau si l'on mentionne l'aide qu'il apporte à une mission que l'amiral blood dirige.

Les poches allégés de quelques crédits et avec les informations en compensation ils se dirigent vers havana. Ils savent que Drago attend ces galactic patrol esclavagistes pour rassembler ses prises avant de partir vers Bazaar.

L'équipage projettent de monter à bord du galactic Patrol esclavagiste resté sur Havana et de rejoindre Drago en se faisant passer pour l'un de ses acolytes.

De retour à Havana, L'équipage informe L'Amiral et la capitainerie de ses intentions et les avertis qu'un combat dans l'orbite d'havana va très probablement avoir lieu. La capitainerie au courant de la mission confiée à nos héros par Blood ordonnera aux vaisseaux pirates en orbite ou dans l'astroport de ne pas intervenir.

Les officiers du Crimson Shadow réquisitionnent les armes de leur équipage et les placent dans un container à bord du galactic patrol esclavagiste de Drago. Ils ont l'intention d'armer les esclaves se trouvant déjà à bord du vaisseau de Drago.

Ils décollent donc à bord du Patrol, tous armés jusqu'aux dents prêt à faire payer leurs méfaits aux esclavagistes. Gabriel rêvant surtout de sauver Rosa Maria.
Une fois en orbite, Svetlana, munie des informations récupérées sur Porto Stellare, localise facilement le vaisseau de Drago.

Ils s'en approchent et annoncent amener des prises en utilisant les identifiant du Patrol.
La ruse fonctionne et l'opération de transbordement du "container à esclave" commence.

Une fois les officiers et le containers à bord du vaisseau esclavagiste l'assaut commence les premiers gardes venues prendres en compte les esclaves meurent immédiatement dans le hangar.

Svetlana arrive même à faire passer le bruits de tir pour un incident lors du transbordement.

Ramon et Gabriel chargés d'armes se ruent vers les quartiers d'équipage où ont été "stocké" les esclaves le temps du transbordement.

Yadon, Anora et Svetlana se dirigent vers le poste de pilotage et la cabine de Drago.

Dans le quartier d'équipage, bénéficiant de la surprise nos deux havanais se débarrassent relativement aisément des gardes. Ils libèrent et arment immédiatement les Havanais détenus.
Ils resteront des héros aux yeux des captifs libérés. Ramon insistant sur le fait d'être :
"RAMON TORES EL LIBERATOR!". Gabriel est heureux mais inquiet, il cherche Rosa Maria sans la trouver du regard.

Anora en éclaireur guide Yadon et Svetlana vers le poste de pilotage. Arrivé à ce dernier, nos officiers attaquent rapidement et par surprise les esclavagistes en poste.
Yadon se rue sur le plus proche et décapite une vigie à l'aide de sa hache. Anora, elle se place à l'entrée du poste. Svetlana à couvert tirant sur un pilote du vaiseau.
Drago, Rosa maria à ses pieds, se tourne vers les héros et prend en otage la belle danseuse.
Anora (utilisant sa capacité de sniper) ajuste un tir réflexe en pleine tête de l'ignoble Drago qui s'écroule mort.
Le second du vaisseau lève les bras en l'air et annonce que son équipage se rend à "merci".
Bien que tenté d’exécuter les esclavagistes, Yadon accepte leur rédition.
Svetlana soigne les blessures de Rosa Maria qui semble avoir résisté à Drago le temps de sa captivité.

Gabriel arrive dans le poste de pilotage, Rosa Maria le reconnait et trouve refuge dans ses bras.

Semaine 14/15/16:

Nos héros font retour vers Havana avec les prisonniers.
A leur arrivée au port, ces derniers sont pris en charge par les Blacks Mambas qui emmènent les esclavagistes vers de cellules en attente de la décision de leur amiral.

Yadon et ses officiers décident de vendre les navires esclavagistes saisit et de redonner l'argent au conseil havanais qui se chargera de dédommager les familles victimes des esclavagistes.

L'efficacité de leur enquête, le sauvetage d'une icône de la ville et la générosité non feinte qu'ils manifestent permettent à l'équipage de commencer à se faire un nom à Havana.

Domingo, les larmes aux yeux, remercie nos héros d'avoir ramenée saine et sauve la petite rosa maria. La prévenance et le tact de Gabriel, visiblement épris de rosa, font bonne impression tant à la belle danseuse que son employeur père de substitution.


Yadon décident de profiter de cette renommée soudaine pour aller négocier l'achat d'un pack de customisation de leur Romanza à la célébre Anabelle.
Cette dernière accepte la customisation malgré la présence de systèmes secondaires installés sur leur navire. Le Crimson Shadow sera donc un super romanza flambant neuf, des peintures agressives de style havanais "rouge étoile" viennent en rehausser les superbes courbes.
Les officier ne sachant pas encore quelle figure de proue pourrait embellir leur navire.

Tout est prêt maintenant pour organiser une belle fête pirate en l'honneur du nouveau navire et du baptême pirate de son équipage.

La fête se déroulera en deux temps: à la rhumerie (domingo ayant accepté d'ouvrir gratuitement ses portes) en début de soirée et dans un second temps, un after sur la plage face au crimson shadow amarré dans la baie.

Pendant que notre équipage est tout à la préparation de cette fête, Blood rend son jugement et décide d'une double décimation de l'équipage.

En milieu d’après midi face à la capitainerie d'Havana, On fait sortir les esclavagistes chacun d'eux tirent une boule d'un vase 2 noires pour 8 blanches: blanche, c'est l'exil sur Libertad (mais sain et sauf), noire c'est la pendaison immédiate (sur des potences préalablement installée).
Le jugement est sévère pour un équipage s'étant rendu mais aussi miséricordieux pour des esclavagistes. Pirates et Havanais de souche ne trouvent rien à redire à la décision de l'amiral des Blacks Mambas.
L'amiral annonce que trois des navires partent en ce moment même vers Bazaar et Exalia avec pour mission de récupérer les esclaves havanais. Cette annonce se fait sous les hourras de la foule. Blood regagnant la capitainerie sans visiblement gouter à la liesse.

L’exécution passée, nos amis dépensent sans compter en vue de leur fête.
200 convives seront de la partie.
La fête sera une franche réussite. Copieusement arrosé, dans une ambiance merveilleuse

Pendant quinze jours nos officiers et leur équipage gouteront à la douceur d'Havana.
Gabriel toujours aussi prévenant continue son idylle avec Rosa Maria malgré la présence.

La fête ayant battu son plein. Le départ vers Shalifar se prépare. Tout d'abord en complétant l'équipage du Crimson Shadow. Gabriel complété l'équipage avec minutie sélectionnant les meilleurs membres.

EDBS Episode 3 "En route vers Shalifar":

Semaine 17:

Le cap est mis vers Shalifar. Le système Mystérieux ne permet pas à Ramon de calculer un saut aussi sur qu'il le pensait. En contournant le triangle d'ailleurs c'est 8000PC qui les sépare du systéme du roi sorcier.

Dés le Premier jour de voyage, le Crimson Shadow fait face à un phénomène mystérieux. Des arabesques énergétiques se dessinent dans les parois du tunnel hyper-spatial. Yadon croit discerner des symboles dans ces arabesques. Gràce aux senseurs il découvre deux mots : Orbe et Kellern. Outre ces mystérieux dessins, la journée se passe bien. 1700 PC sont avalés par le Crimson Shadow gràce au surf de Ramon.
Le deuxième jour, les ennuis commencent. Le Crimson Shadow traverse une poche d'anormalité. Des relevés des senseurs inquiétants mais parcellaires ne permettent pas de comprendre exactement ce que l'équipage traverse. Néanmoins, le péril marque l'ensemble des membre d'équipage. Des entités dont les ombres traverses le tunnel essayant de communiquer télépathiquement avec nos héros. Ces entités d'une autre dimension choquent tellement l'équilibre mental de l'équipage que ce dernier gardera des séquelles jusqu'à se reposer sur une planète. Les murmures des entités rencontrées dans la poche d'anormalité rendront le moindre péril du voyage à venir une véritable épreuve.
Seul Ramon s'en sortira indemne, sa douceur de vivre havanaise ayant certainement contribué à sa résistance mentale.

Pendant la traversée, la proximité du triangle d’ailleurs perturbera fortement le fonctionnement des instruments de bord du navire. Les pannes successives des senseurs et des contrôles compliqueront quelque peu le voyage vers Shalifar. Gabriel fera lui l'expérience des la panne de contrôle dans un tunnel hyper-spatial, bien que stressant, il s'en sortira indemne.

Au sixième jour de voyage, c'est l'arrivée dans le système Shalifar.
A la sortie du tunnel, le vaisseau fonce vers une statue positionnée juste à la sortie du tunnel hyper-spatial. La présence de ce monument cyclopéen va à l'encontre des règles prévalant à l'établissement de la limite de saut.
Gabriel complétement surpris par cet obstacle, tire sur le manche mais ne peut éviter une collision brutale avec l'objet.
Le Crimson Shadow stoppe sa course à quelque Kliks, la même statue semble avoir suivit le vaisseau et l'observe de son regard minéral.
Le monument représente une espèce de roi ou de dieu alien à l'allure inquiétante sur un trône mesurant 1000K de hauteur. On n'imagine mal quelle civilisation a pu construire un tel édifice.

Le choc passé, le temps du bilan est venu. Yadon est mis en alerte et rafistolera le vaisseau en une journée pour réparer les dégats subit par le choc de la statue.

Ramon fait le point sur le système. Il confirme leur arrivée dans le système Shalifar et analyse sommairement les corps planétaires. Soleils Binaires en orbite autour d'une concentration d’énergie inconnu, géante gazeuse percé d'un tunnel d'où sortent des éclairs d'une énergie là encore inconnu, planète semblant avoir été "grignotée", présence de corps rocheux dans le système et en orbite autour de chaque planète, satellite naturel de Shalifar à l'orbite hiératique.... tout dans Shalifar semble défier la raison.

Une fois sortie du vaisseau pour les réparations, Yadon constate la présence de milliers de statue "divines ou royales" presque semblables sur le pourtour du système (en fait à la limite de saut).
La présence d'innombrables débris entre elle laisse peu de doute sur la fonction des monolithes. Le regard des statues n'en devient que plus menaçant...

Mais là encore, les planètes et les statues ne sont pas ce qui surprend le plus l'équipage à son arrivée dans le système Shalifar... La musique l'est beaucoup plus !! une musique que chacun entend dans sa tête, une musique à l'origine clairement alien, à tout le moins bizarre et inconnu de l'équipage...
Pour certains cette musique et les murmures des entités de la poche d'anormalité commencent à peser sur le moral.

Malgré le stress, le capitaine et ses trois officiers partent inspecter la statue gardienne qui leur interdit l'entrée dans le système.

Au niveau d'un médaillon que semble porter toutes les statues, une plateforme est présente. L'atterrissage réussit. Nos héros s'y aventurent et découvre la présence d'un astrolabe schématisant les corps céléstes, les statues de la limite de saut et celle apparaissant à l’intérieur du système ainsi qu'un point brillant à la limite de saut semblant représenter leur position.
En dessous de l’astrolabe, on trouve un orifice assez large pour y passer le bras. Yadon toujours aussi curieux y plonge le bras tire sur la poignée qui se trouve au fond.
Le mutant sent une piqure qui lui perce la peau et un peu de son énergie "X" le quitter.
Ramon et Gabriel émettent l'idée que l'astrolabe soit un système d'astrogation. Ramon appuie sur la planète correspondant à Shalifar sur l'astrolabe.
Yadon tire à nouveau sur la poignée et perd à nouveau de l’énergie"X" mais cette fois un chemin lumineux se trace entre leur position et Shalifar sur l'astrolabe.
Comme pour répondre à l'astrolabe, un chemin de statue, correspondant à celui au trait lumineux du dispositif, apparait, les statues étant surgis de nulle part.

Aucun cap n'est nécessaire et l'équipage se contente de suivre le chemin tracé dans le système jusque Shalifar....

La suite au prochain numéro


Dernière édition par Brytag le 01/08/2017 13:00:16, édité 10 fois.

Haut
 Profil  
 
Message Publié : 03/09/2016 10:30:48 
Hors-ligne

Inscription : 19/03/2012 17:40:35
Message(s) : 3
Salut,

Je cherche juste une place dans une partie de MA dans les environ de Lille (j'habite à Liévin, près de Lens).
Si des MJ sont en manque de joueur dans la région, vous n'hésitez pas à me contacter.


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 26/09/2016 20:25:41 
Hors-ligne

Inscription : 08/12/2015 14:23:20
Message(s) : 47
Maj de la campagne plus haut


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 20/02/2017 17:01:21 
Hors-ligne

Inscription : 08/12/2015 14:23:20
Message(s) : 47
Maj de la campagne plus haut toujours en cours avant prochaine séance


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 19/04/2017 14:41:05 
Hors-ligne

Inscription : 08/12/2015 14:23:20
Message(s) : 47
Maj de la campagne


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 31/05/2017 20:49:31 
Hors-ligne

Inscription : 08/12/2015 14:23:20
Message(s) : 47
Nouvelles Anora:

Un petit texte sur Anora la résistante impériale (auteur Amandine/Anora):

Je sors à peine du hangar enfumé et je sais déjà que le retour jusqu'au vaisseau va être laborieux. Je le sens jusque dans mes os. Au sens propre du terme. Je dois avoir une côte fêlée, au mieux. Mais ça peut aller; si je ne respire pas trop fort, c'est pas si douloureux. Disons que j'ai vu pire.
Je dois admettre que je l'ai un peu cherché. En fait, je l'ai vraiment cherché. Au sens propre du terme, une fois encore. Et j'ai eu ce que je voulais : une bonne raclée. C'était pas si difficile de trouver un fight club. Quand je suis arrivée, ça n'a pas eu l'air de les défriser. Même quand je suis entrée dans le cercle, pas de réaction. Je n'étais, c'est sûr, pas la première nénette ànir jouer avec eux. J'en ai dérouillé deux, pas vraiment impressionnants et quand le troisième s'est approché, j'ai secoué la tête et pointé du doigt une sombre brute qui matait un peu plus loin. Et là, ils ont commencé à se marrer.
J'ai bien débuté. Ils ont vite arrêté de se fendre la poire quand j'ai esquivé le lourdaud en feintant sur sa droite. Une fois dans son dos, j'ai accompagné son mouvement pour aider son nez à faire connaissance avec le sol ... En force. Vu la giclée de sang qui s'en est suivie, j'en ai conclu qu'on n'allait pas devenir copains. Après, c'est allé assez vite : je l'ai évité quelques temps, j'ai même réussi à lui coller quelques beignes bien senties mais il encaissait mieux que je ne l'aurait cru. Et quand il a finalement mis la main sur moi, j'étais cuite.
Cela dit, ça m'a bien remis les idées en place. Et c'est exactement ce dont j'avais besoin. Pour calmer la colère. Celle qui revient périodiquement, quand j'entends à nouveau ces voix. Celles que je répétais sans discontinuer au camp. Quand je craquais. parce que mon corps ne supportais plus les chocs électriques qui persistaient et le faisaient tressauter alors que ces bâtards avaient coupé le jus. Provisoirement.
Bref, j'avais besoin de me nettoyer l'esprit ... et le coeur. Quand mon regard tombe sur son visage et que je ne peux pas ignorer que j'ai le souffle court, je me déteste. Je ne peux me permettre la moindre faiblesse. Je ne peux pas m'exposer. Pas à nouveau. Quand on a été trahi par son propre frère, ça devient compliqué d'accorder sa confiance. En particulier à soi-même.
En tout cas, avec le blé que j'ai récolté, même si je n'ai tenu que deux matchs, je devrais avoir assez pour continuer le tatouage qui commence à recouvrir mon dos : une carte inachevée des endroits où j'ai survécu. J'ai pas encore eu le cran d'y faire figurer l'Empire mais j'ai la conviction d'y arriver un jour.


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 19/07/2017 18:50:47 
Hors-ligne

Inscription : 08/12/2015 14:23:20
Message(s) : 47
Maj de la Campagne plus haut et petite nouvelle sur l'une des héroïnes ;)


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 20/07/2017 15:50:54 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10/10/2009 15:13:41
Message(s) : 54
Localisation : Lausanne CH
Merci pour CR, c'est top!

Je commence enfin, après bientôt 10 ans que j'ai commencé à acheter les livres de MA, la campagne officielle pour la première fois avec mes potes :fiesta:

_________________
Well, that's no ordinary rabbit. That's the most foul, cruel, and bad-tempered rodent you ever set eyes on.

Tim.


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 21/07/2017 16:47:00 
Hors-ligne

Inscription : 08/12/2015 14:23:20
Message(s) : 47
Citer :
Merci pour CR, c'est top!

Je commence enfin, après bientôt 10 ans que j'ai commencé à acheter les livres de MA, la campagne officielle pour la première fois avec mes potes :fiesta:


Tu vas voire la campagne est géniale. En tout cas on va attaquer le scénario de Guerre et désolation sous peu et mes joueurs ont l'air de s'éclater.
Hésite pas à faire un C/R de ta campagne. toujours marrant de comparer les réactions à une même trame jouée par deux groupes différents ;). De plus ça permet à mes joueurs de trouver un résumé de la campagne ou à minima de la dernière partie jouée...
Je suis master sur trinités depuis quelques années et j'aurais ù faire ça depuis le début c'est top.

Bref bon jeu à toi et merci pour ton commentaire.


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 21/07/2017 19:25:34 
Hors-ligne

Inscription : 05/05/2015 21:17:49
Message(s) : 49
Je confirme que la campagne est très bien ^^
(même si mes joueurs ont réussi à se louper à la fin du scénario de R&P parce qu'ils voulaient plus)
J'ai d'ailleurs mis leur discours final sur le forum ;)


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 22/07/2017 09:09:15 
Hors-ligne

Inscription : 08/12/2015 14:23:20
Message(s) : 47
Citer :
J'ai d'ailleurs mis leur discours final sur le forum


Où ça ?


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 22/07/2017 16:49:50 
Hors-ligne

Inscription : 05/05/2015 21:17:49
Message(s) : 49
spoiler : viewtopic.php?f=14&t=959

Là (avec le compte Aradorn ^^' dont j'ai perdu le mot de passe XD)


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 01/08/2017 18:44:04 
Hors-ligne

Inscription : 08/12/2015 14:23:20
Message(s) : 47
Up du C/R de la campagne qui marque le début du voyage vers Shalifar (scénario EBDS chapitre guerre et désolation)


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 15 message(s) ] 

Le fuseau horaire est UTC+2 heures


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  
cron
Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB