Science sans Consience n'est que ruine de l'âme ( Rabelais )

Le forum pour se retrouver entre pirates de l'espace, échanger vos histoires et discuter avec l'auteur.

Modérateur : Arnaud Cuidet

Répondre
Leherau
Messages : 169
Inscription : 22/02/2010 19:59:34

Science sans Consience n'est que ruine de l'âme ( Rabelais )

Message par Leherau » 30/01/2011 22:32:32

Holà la compagnie.

Je me permet d'ouvrir ce topic car je me pose une question dont la véracité scientifique m'échappe faute de connaissance suffisante. Bien entendu, si je pose cette question ici, c'est que celà à avoir avec Metal Adventure.

Pour éviter tout malentendu, sachez que :

-JE SAIS que Métal Adventure n'est pas un jdr scientifiquement exacte, bien au contraire.

-JE SAIS qu'a ce titre, je peux faire fit des entraves scientifique pour me concentrer sur l'aspect jouissif.

Cependant, je souhaite intégrer dans mes parties des éléments dont la véracité scientifique est assez proche afin de renforcer immersion dans un monde SF où les lois scientifiques varient entre l'espace et la terre ferme.

Bon maintenant, voilà la question :

Imaginons deux compartiments d'un même vaisseau spatiale séparé hermétiquement par une porte. Le premier compartiment est pressurisé à pression normal ( environ 1 bar ) et l'autre est dépressurisé ( 0 bar ).

La porte s'ouvre vers la salle pressurisé. Si quelqu'un veut ouvrir la porte depuis la salle pressurisé ( en la tirant vers lui ), est ce que la différence de pression pourrait l'empêcher de tirer la porte ?

Bofington
Messages : 114
Inscription : 23/07/2009 10:31:04

Message par Bofington » 30/01/2011 23:27:43

Je ne suis pas un spécialiste mais ça me paraît évident !
A moins que...
la porte ne soit équipée d'un dispositif levier maousse kosto (style de ceux qu'on trouve sur un porte de frigo, mais en beaucoup beaucoup plus balèse)
Yo ho ho, une bouteille de rhum !

Darkasthme
Messages : 38
Inscription : 26/02/2010 12:09:30

Message par Darkasthme » 31/01/2011 01:05:16

Je suis d'accord avec Bofington. Je dirais impossible, en tout cas manuellement. Et dans l'hypothèse où il parviendrait ne serait-ce qu'à entrouvrir la porte, l'appel de pression serait si important qu'elle se refermerai aussitôt.

Après, si c'est une porte style "blast door", on peut imaginer qu'il y parviendrait : c'est le principe des sas des hangars ....

La Gachette
Messages : 13
Inscription : 07/01/2011 23:25:51

Message par La Gachette » 01/02/2011 13:46:43

Je peux te confirmer que sans un système mécanique, jamais tu n'ouvriras la porte. Je pense que tu as pris une pression de 1 bar de façon arbitraire.
Je te donne un exemple que je connais car je travaille dans l'aviation. En vol, la différence de pression entre l'extérieur et l'intérieur est d'environ 8 PSI. Et encore la pression de la cabine est diminuée artificiellement pour limiter cette différence.
Sous certaines situations d'urgence, si on doit faire une évacuation, au sol, dans notre check list il y a une ligne assez importante:
Delta P : check 0

Comme quoi si elle était pas à zéro je suis pas sûr que l'on pourrait ouvrir les portes de l'avion... et pourtant ces portes sont assistées mécaniquement.

8 PSI c'est à une altitude de 38000 pieds, donc 12km. Et çà représente environ 0.6 Bar

Leherau
Messages : 169
Inscription : 22/02/2010 19:59:34

Message par Leherau » 01/02/2011 17:42:54

Merci pour vos explications, à va m'aider pour mon scénario ( je le mettrais en ligne quand j'aurais fini... )

Sinon, lors de ma dernière partie, mes PJ furent confronté à d'autres phénomènes physiques pas forcément agréable.

Je m'explique : Pour faire bref, deux PJ étaient dans la soute avec un conteneur qu'ils venaient "d'acquérir" ( dans le sens pirate du terme ). La porte de la soute était ouvert et la gravité artificielle coupé pour pouvoir manœuvrer ce gigantesque conteneur sans trop de difficulté ( Rien n'interdisant cette possibilité dans la gamme, j'ai décidé qu'il était possible de couper la gravité artificielle dans la soute pour facilité la manutention ).

C'est alors que le pilote du vaisseau à décidé de mettre les gaz, les pj et le conteneur étant toujours en apesanteur dans la soute, puis actionna les rétrofusées. Vous imaginez bien la drôle de partie de flipper qui se déroula dans la soute ( tiens !, çà ferait un bon sport extrême çà ! ), pris au dépourvu, j'ai décrit à mes PJ qu'ils avait reçu la paroi interne de la soute en pleine face avant d'être propulsées contre la parois en face d'eux, avec le conteneur par dessus le marché !
Ne voulant pas tuer mes PJ ainsi, je me suis contenté de les mettre en grave, puis, je me suis posé la question suivante : "Dans la réalité, seraient t'ils mort ?"

Le vaisseaux étant un Galactic Basic, la vitesse du vaisseaux aurait du être de 0.5 US/h, soit environs 50 millions de km/h ( ouch ! ), mais le manque de gravité dans la soute aurait t'elle put atténuer, d'une part la collision avec la parois, et d'autre part, une projection d'une extrémité du sas vers l'autre à la vitesse de 50 millions de km/h ?

Personnellement, malgré mon manianisme, je considère que leur personnage aurait due finir en marmelade sur la parois, mais qu'en est t'il vraiment ?

La Gachette
Messages : 13
Inscription : 07/01/2011 23:25:51

Message par La Gachette » 01/02/2011 19:59:14

Salut,
Je joue à une version "complexe" de MA, les règles n'ont plus grand chose à voir même avec MA. Si tu commences à te poser des questions comme çà, tu devrais juste penser dans le détail à comment fonctionnent TES vaisseaux.
Par exemple dans mon monde, l'accélération phénoménale des vaisseaux est rendue possible grâce à des compensateurs inertiels. Les pilotes ne ressentent plus la moindre accélération. Ce serait trop long d'expliquer tout çà ici, mais dans le cas que tu me décris, les personnages dans la soute n'auraient même pas ressenti l'accélération du vaisseau, et seraient restés en apesanteur "artificielle".

Si au contraire dans la soute plus aucun champ artificiel n'était actif, et que l'apesanteur soit en fait le résultat d'un vaisseau à la dérive par exemple, une accélération les aurait réduit en bouilli...

Leherau
Messages : 169
Inscription : 22/02/2010 19:59:34

Message par Leherau » 03/02/2011 16:35:57

C'est bien ce que je pensais...

Autre cas : Un personnage se trouve en apesanteur dans un lieu pressurisée, peut t'il se déplacer en bougeant les membres pour créer une réaction suffisante à engendrer un mouvement dans l'air, un peu comme un oiseau ?

Elcaderic
Messages : 66
Inscription : 18/04/2010 20:51:32

Message par Elcaderic » 04/02/2011 10:56:47

Leherau a écrit :Autre cas : Un personnage se trouve en apesanteur dans un lieu pressurisée, peut t'il se déplacer en bougeant les membres pour créer une réaction suffisante à engendrer un mouvement dans l'air, un peu comme un oiseau ?
Au vue de ce que j'ai pu lire, les lois de la dynamique disent : à chaque action correspond une réaction de même intensité, de sens inverse.

Donc oui je pense qu'il est possible de se déplacer en pratiquant des mouvements bien spécifiques que tout personnage possédant environnement espace doit connaître.

La mauvaise nouvelle c'est que en apesanteur la masse du corps ne change pas, je crains que le battement de bras ou de jambes ne puisse suffire à engendrer une action d'intensité suffisante pour déplacer efficacement un corps.
Si sur terre, battre des bras ne suffit pas, lors d'un saut en longueur par exemple, à altérer significativement le mouvement, alors il n'y à pas de raison qu'il en soit autrement dans l'espace.

En gros, je considérerai personnelement que oui on peut se déplacer ainsi, mais à une vitesse de quelques centimètres par tours. Mieux vaut avoir des prises et des appuis.

Leherau
Messages : 169
Inscription : 22/02/2010 19:59:34

Message par Leherau » 19/02/2011 23:17:59

Merci pour vos réponses, elles m'aident énormément.

Pour la prochaine question, il va falloir quelqu'un de caler en physique...

Einstein à démontré qu'un objet qui prend de la vitesse gagne proportionnellement du poids qui lui force à consommer plus d'énergie pour pouvoir accélérer. Cependant, il arrivera à un seuil où l'accélération lui fera gagner tellement de masse que l'énergie nécessaire en serait absorber par l'objet sans qu'il puisse accélérer d'avantage. C'est pour cette raison que la lumière ne peut dépasser la vitesse de 300000 km/s, et moins encore pour tous élément plus volumineux ( en somme... le reste de l'univers ! ).

La question que je pose est : comment calculer la vitesse maximale d'un objet en fonction de sa masse ?

Kortex
Messages : 45
Inscription : 25/09/2010 11:34:08

Message par Kortex » 20/02/2011 11:36:54

Tu l'as dis toi même, la vitesse maximale de tout corps est celle de la lumière. Alors ce que je vais dire c'est un vieux souvenir d'un bouquin donc c'es peut être erroné (je m'excuse d'avance pour les spécialistes), la masse apparente d'un objet est donnée par une formule de la forme :

m = m0/racine(1-v/c)
avec v la vitesse du corps et c la vitesse de la lumière

Comme il faut de plus en plus d'énergie pour faire avancer une masse importante, il faut une énergie infinie pour faire avancer une masse infinie. Je répond donc à ta question en disant que cela dépend de l'énergie dont dispose on dispose.

Après je ne sais pas où tu souhaiterai rentrer ce paramètre dans MA, c'est un space opera donc le jeu ne se veut pas réaliste d'un point de vue physique et surtout pour ce genres de détails assez pointus. Après si tu as une idée pour l'exploiter de manière intéressante pour les joueurs je suis preneur (en bien ou en mal :twisted: ).

j'espère t'avoir éclairé,

Hasta la Vista

Leherau
Messages : 169
Inscription : 22/02/2010 19:59:34

Message par Leherau » 18/04/2011 22:13:11

Kortex a écrit :

Comme il faut de plus en plus d'énergie pour faire avancer une masse importante, il faut une énergie infinie pour faire avancer une masse infinie. Je répond donc à ta question en disant que cela dépend de l'énergie dont dispose on dispose.
Eh non justement ! Car il existe un seuil où l'apport d'énergie supérieur est directement convertit en masse qui annule de façon exponentiel la prise de vitesse espéré. Si ce phénomène n'existait pas, la lumière irait bien plus vite !

Si je cherche la manière de calculer ce seuil, c'est pour élaboré des vaisseaux de l'age des conquêtes avec comme vitesse limite ce seuil en question.
Vivre Libre ou Mourir !

The Old Man
Messages : 19
Inscription : 09/10/2010 01:21:55

Message par The Old Man » 20/04/2011 19:09:18

le problème à envisager avec un vaisseau a poussée vectorielle classique, n'est pas tant la vitesse mais l'accélération.

Pour obtenir une forte accélération, il faut une forte masse de carburant (voir les fusées au décollage ou 95% de la masse de la fusée sert à ça).
Donc une fois le carburant brulé, le vaisseau ne peux que corriger sa trajectoire, mais plus accélérer. Sa vitesse est donc limitée à celle obtenue par la poussée.

Reste la possibilité de la poussée alimentée par un réacteur nucléaire. En utilisant un "canon à électron" format vaisseau spatial, il est envisageable d'obtenir une poussée supplémentaire. Mais cette poussée est infime, et ne rentre en compte que sur des durées qui se comptent au minimum en semaine pour avoir une valeur significative.

Les vaisseaux dans Métal Adventures utilisent une technologie qui nous est inconnue, notamment l'antigravité. Cela leur donne un avantage énorme : accélérer et ralentir en ne consommant que très peu de carburant (Radix). Cela leur confère aussi un énorme inconvénient, une vitesse limite fixe.
Lâchez du lest, les femmes et les enfants d'abord !

taQie
Messages : 54
Inscription : 10/10/2009 15:13:41
Localisation : Lausanne CH

Message par taQie » 21/04/2011 10:15:08

Mais dans le vide avec une absence de frottement on a théoriquement plus besoin de carburant, une fois qu'on a donné notre poussée de départ? Et si on donne une accélération, elle devrait rester constante. On peut même utiliser la gravitation des planètes pour faire des accélérations avec la force centrifuge. Ils font ça avec les sondes qu'ils envoient à l'autre bout du système solaire il me semble.
Well, that's no ordinary rabbit. That's the most foul, cruel, and bad-tempered rodent you ever set eyes on.

Tim.

David40
Messages : 13
Inscription : 03/03/2011 20:14:43

Message par David40 » 21/04/2011 18:51:00

la vitesse sera constante, jusqu'à ce que ton vaisseau soit soumis à de nouvelles forces (gravitationnelles pour la plupart) c'est la raison pour laquelle, même les sondes modernes doivent emporter du carburant pour corriger leur trajectoire (même les satellites doivent se repositionner régulièrement sur leur orbite) et donc que leur durée de vie est limitée.
tu changeras ton accélération, donc ta vitesse/direction en relâchant de la matière ou de l'énergie (action réaction), qui te permettra d'évoluer dans l'espace.
Dans l'espace inter-système, les forces d'attractions sont négligeables, donc sans réservoir conséquent, tu ne bouge plus!

Répondre