Page 1 sur 2

Voyages hyperspatiaux et calcul de sauts

Publié : 12/03/2011 22:42:35
par Bofington
EDIT: Ce post (et ce thread) contient des SPOILERS.

Nouvelle question qui, je pense, n'a pas encore été posée.

Pour aller de Havana à Exxalia après "Le Vaisseau Maudit", mes PJ rapiats veulent tracer une ligne droite entre les deux systèmes pour économiser du Radix. Il faut avouer qu'ils n'ont pas un liard. Je jette donc aux oubliettes "Baptême de l'Espace" que je voulais leur servir sur un plateau d'argent. Auparavant, je leur fais remarquer qu'il faudra refaire le plein du générateur dans un tunnel hyperspatial, ce qui est très dangereux.

Et c'est là qu'ils me balancent une solution tordue dont ils ont le secret. Ils calculent un saut vers un quadrant "vide" à mi-chemin, font le plein à l'arrêt et repartent après avoir fait le point.
J'ai eu beau leur expliquer qu'il est obligatoire de faire un saut vers un système (cf. règles de Calculer un saut), et qu'un système mystérieux inflige déjà TD au calcul de saut (alors quid d'une destination totalement inconnue et potentiellement vide ?), je n'ai pas su leur prouver par A+B pourquoi leur idée est impossible. D'autant que dans "Mon Vaisseau pour une Carte" on calcule en effet un saut vers le gouffre d'infini, où il n'y a aucun système !
Quelqu'un aurait-il une idée pour les dissuader ou les empêcher de tenter un truc aussi suicidaire ? Ou dans le cas contraire, une bonne idée pour les en faire baver des ronds de chapeau, histoire de leur apprendre à ne pas contredire le MJ ?

Publié : 13/03/2011 00:21:42
par Araknir
Personnellement, je leur mettrait déjà TD (c'est un système on ne peut plus mystérieux : il n'existe pas).
Ensuite, je leur demanderais de me donner un nombre non négligeable de dés de MF : non seulement ils partent dans l'hyperespace (ce que les gens sains d'esprits ne font pas en général) mais en plus ils y vont à l'aveugle. Ca demande une trempe certaine, et ils doivent bien comprendre qu'ils vont en baver. Je dirais que 20 dés de MF devraient les refroidir s'ils veulent renouveler l'exploit.

Dans l'absolu cependant, cette méthode me semble légitime : il faut bien que les explorateurs spatiaux aient (re)découverts les systèmes d'une manière ou d'une autre.

Publié : 13/03/2011 10:25:12
par Bofington
Bonne idée, bonne idée... :twisted:

Publié : 13/03/2011 12:36:42
par Kortex
Bonjour à toi !

alors je pense que tu as une parfaite occasion pour te faire ton propre scénario. Il y a beaucoup de moyens de leur en faire baver mais un qui pourrait être sympa ce serait d'arriver en plein milieu d'une belle bataille spatiale entre deux seigneurs de guerre. Une petite capture pourquoi pas ? Bon après rien n'est gratuit (enfin c'est ma façon de voir les choses), en s'enfuyant ils pourront essayer de faire le plein d'armes, surtout s'ils débutent. ^^

Après je sais que mes PJs ont du mal à garder un vaisseau plus d'un ou deux scénarios, je suis peut être un peu trop sadique. :twisted:

Bonne chance avec ton groupe en tout cas.

Publié : 13/03/2011 16:39:27
par streetsamurai
EDIT: Ce post (et ce thread) contient des SPOILERS.

Normalement pour pouvoir calculer un saut il faut, entre autre, pouvoir nommer le système où l'on désire se rendre et connaître son quadrant. Il faut en outre, connaître les coordonnées de ce système. Non pas Pi 14 ou Mu 25 mais les coordonnées précises qui permettront de faire les calculs hypercompliquées nécessaires à un saut hyperspatial.
A priori tes joueurs ne peuvent pas pointer un quadrant du doigt et dire je calcule un saut jusque là. Un quadrant faisant 1000 PC d'arrête et contenant des milliers de systèmes il faut connaître les coordonnées exactes du système d'arrivée. Sinon tu pourrais arriver dans un système qui n'a rien à voir avec celui que tu voulais atteindre ou , pire encore, dans le vide stellaire qu'il y a entre deux système :twisted:.
Cela prouve bien que Mu 25, par exemple, n'est pas suffisant pour arriver dans un système précis de ce quadrant.
Pour le cas du Gouffre des Conquêtes, les joueurs doivent d'abord découvrir les coordonnées du LCG avant d'y aller, ce qui équivaut à pouvoir localiser précisément le point d'arrivée du saut hyperspatial. Il n'y à pas forcément besoin de voyager vers un système pour voyager, mais le minimum c'est quand même de savoir où l'on va.
Le LCG étant une exception, mais nul doute qu'il y en aura d'autre dans la gamme comme Concordia la station spatiale accueillant le Sénat de la Ligue des Planètes Libres.
Pour ce qui est de la découverte de nouveaux systèmes il y a plusieurs périls hyperspatiaux qui vous bazardent à l'autre bout de la galaxie au hasard, en outre mes pjs ont découvert un système lors d'un arrêt d'urgence, et oui il faut bien arriver quelquepart lorsqu'on s'arrête en plein milieu d'un saut, au hasard :wink: Ils ont ensuite fait le point à l'échelle de la galaxie et en connaisse maintenant les coordonnées.
Une autre possibilité est de ne faire aucun succès sur un test de navigation pour calculer un saut . En effet le pj rentrant des coordonnées erronées dans le navordinateur, le système d'arrivée est déterminé aléatoirement.

Tes joueurs peuvent donc se rendre soit dans un des systèmes enregistrés dans leur navordinateur, soit dont ils ont mémorisé les coordonnées (autant que la comp navigation), soit dont ils possèdent les coordonnées (un module-mémoire peut contenir 5 coordonnées de systèmes, en vente dans toutes les bonnes stations relais OCG), soit dans un quadrant accueillant une station relais de l'OCG.

Alors comment gérer l'idée de tes pjs? Personnellement je dirais que sans coordonnées précise du système dans lequel ils doivent arriver et faire le plein il est impossible de calculer un saut pour y aller.

Ensuite, je ferai jouer une mini aventure ou une rencontre avec un vieux loup de mer d'Havana qui leur remet ce fameux module mémoire contenant les coordonnées d'un système mystérieux des Barrens en remerciement des services rendus. Pour info un module mémoire contenant les coordonnées d'un système coûte 1000 c (cf p.62 de la G&D coordonnées de Karokum). D'autre part, cela illustre le fait que la vente de coordonnées de système est un business qui entre dans le cadre du voyage spatial au même titre que la vente de cartes galactique ou autre.
Quand on regarde les différents modèles de vaisseau, on voit bien que nombreux sont ceux qui n'ont pas l'autonomie nécessaire pour voyager en se basant seulement sur les systèmes connus ou les stations relais OCG.
Ces équipages ont besoin d'acheter les coordonnées de sytème pour pouvoir s'arrêter et refaire le plein entre deux sauts.

Une fois qu'ils ont ces coordonnées il peuvent calculer un saut, en fonction de la distance (12000 PC minimum séparent Havana de Exalia si l'on veut éviter le Triangle d'Ailleurs :wink: ), selon ton degré de gentillesse le saut sera soit D+1 car en dehors de routes galactiques, soit TD car mystérieux, avec une difficulté plus ou moins difficile en fonction de la distance de ce fameux système.Cela suffira amplement pour leur en faire en baver pendant le voyage, étant donné que la dangerosité des périls est basée sur la différence entre les succès du test de Navigation et la Difficulté réelle du test. Une fois arrivé tu peux même te faire bien plaisir en créant un petit système des Barrens bien sympa en poussant tes joueurs à se poser sur une planète pleine de pillards, de ruines aliens ou de tribus primitive, belliqueuse et cannibales!! :twisted:

Sinon tu peux leur expliquer tout cela et rebondir sur "Le Baptême de l'espace" au moment où tes joueurs vont se rendre compte de la dangerosité de l'aventure...ou pas :twisted: Ils peuvent se dire :quelle palpitante aventure en perspective, ils ne seront pas déçus!
Bonne partie! En espérant avoir pu t'aider à gérer cette situation :wink:

Publié : 13/03/2011 21:49:50
par Bofington
Merci pour toutes vos réponses, en particulier la brillante synthèse de streetsamurai.

Je crois que je vais néanmoins suivre l'idée d'Araknir. Ils sont déjà en route pour la limite de saut et je souhaite leur laisser un maximum de liberté, quitte à leur en faire baver un max !

Publié : 13/03/2011 21:54:56
par streetsamurai
De nada compadre!

Bon voyage :twisted:

Publié : 14/03/2011 19:08:06
par Arnaud Cuidet
Holà,
Bofington a écrit :Merci pour toutes vos réponses, en particulier la brillante synthèse de streetsamurai.

Je crois que je vais néanmoins suivre l'idée d'Araknir. Ils sont déjà en route pour la limite de saut et je souhaite leur laisser un maximum de liberté, quitte à leur en faire baver un max !
La synthèse de Streetsamurai est effectivement exacte. Je la plussoie d'autant plus que, du point de vue de la cohérence du jeu et de l'univers, c'est une TRES mauvaise idée (désolé Araknir) de leur laisser faire des sauts n'importe où. Celà rendra tout simplement inintéressant certains scénarios (notamment tous ceux où il faut en baver pour atteindre un système mystérieux) et en outre cela rendra certains aspects de l'univers absurdes (parce que les PNJ, eux, ils respectent les règles).

Pour tout vous dire, dans les toutes premières versions de MA, il y avait des stations relais dans tous les quadrants, mais j'ai supprimé celà avec allégresse et bon coeur, car ça rendait le jeu inintéressant. Ne faites pas la même erreur que moi! :wink:

Hasta la vista,

Publié : 14/03/2011 22:24:46
par Bofington
Aha !...
Je veux bien mais j'ai un groupe de joueurs qui, comme beaucoup de groupes de joueurs, va se braquer devant le traditionnel "C'est pas possib' passque les règles ne l'autorisent pas !"

T'aurais pas une petite justification pseudo scientifique que je pourrais leur fournir ?...

Publié : 14/03/2011 23:35:08
par streetsamurai
Commence comme ça:
Un quadrant faisant 1000 PC d'arrête et contenant des milliers de systèmes il faut connaître les coordonnées exactes du système d'arrivée. Sinon tu pourrais arriver dans un système qui n'a rien à voir avec celui que tu voulais atteindre ou , pire encore, dans le vide stellaire qu'il y a entre deux système .
Cela prouve bien que Mu 25, par exemple, n'est pas suffisant pour arriver dans un système précis de ce quadrant.
Explique leur que de sauter vers Omega 26 "au hasard", correspond a dire je saute vers un lieu faisant 2500 années lumière au carré. Tu imagines même pas la zone que cela peut représenter, c'est juste inimaginable :lol:
Dans cette zone il y a des dizaines de milliers de systèmes avec des dizaines de milliers de vide interstellaire entre ces systèmes, imaginez la catastrophe si vous arrivez dans une de ces zones: vous serez perdus à tout jamais....blablabla :wink:
De plus les navordinateurs sont conçus pour intégrer des coordonnées précises et complexes pas juste l'absice et l'ordonnée d'un quadrant.

Je pense que si tes joueurs sont pas trop butés ça devrait passer. C'est vrai que quand tu dis à un joueur : "t'as pas le droit parceque c'est pas prévu dans le bouquin" ça peut les faire tiquer. Mais dès lors que tu leur donnes une explication un tant soit peu crédible ça devrait le faire 8)

Publié : 15/03/2011 17:04:08
par Arnaud Cuidet
Holà,

C'est à peu près ça: c'est pas uniquement une question de règle, le voyage hyperspatial ne fonctionne tout simplement pas comme ça. D'une part, les ordinateurs ne déclenchent le saut qu'avec des coordonnées précises, et d'autre part, même si on pouvait sauter "au hasard", ce ne serait pas une bonne idée: on atterrit dans un soleil, dans un trou noir, etc.

Hasta la vista,

Publié : 16/03/2011 02:32:08
par Araknir
Je vais raffiner ma position un brin :

D'un point de vue logique, j'aimerais dans ce cas qu'on m'explique comment les systèmes ont été redécouverts, si ce n'est en y allant "à la sauvage". Je veux dire par là -> tiens cette étoile là, qu'on observe, et que je peux facilement identifier et localiser, si j'allais visiter.
Autrement que comme cela, je ne vois pas comment l'espace a pu être exploré lorsque l'hyperpropulsion a été redécouverte.

Mon raisonnement c'est qu'avec des millions de systèmes, il devrait être possible de tenter un saut vers l'un d'entre eux... mais possible ne veut pas dire facile :
- soit ils trouvent des coordonnées (pas forcemment facile), soit ils les calculent à partir des infos qu'ils ont (cartes galactiques, observations, ...), tâche actuellement non prévue dans les règles.
- le système est considéré comme mystérieux (en toute logique)
- en indiquant tout de go que les dés de MF vont servir à faire de leur voyage un cauchemar, le MJ obtient une arme de dissuasion importante.
- bien entendu, c'est si les PJs n'entendent pas raison et tentent quand même l'impossible...

Mais je suis d'accord sur le fait que la seule chose qu'il puissent viser, c'est un système stellaire (si tu veux une explication pseudo-scientifique, tu peux leur dire que la nature du tunnel hyperspatial impose la présence d'une étoile pour créer une sortie stable, ce qui explique la notion de limite de saut, ou bien d'un appareil techno (ce qui explique les stations en espace profond, et leur rareté relative)... mais là je m'emballe.

Toujours est-il que la synthèse de streetsamurai est comme d'habitude de grande qualité

Publié : 16/03/2011 15:21:48
par Arnaud Cuidet
Holà,

L'exploration spatiale et la découverte des systèmes seront traités dans le prochain supplément, Les Sciences et l'Infini.

Quant à calculer des coordonnées à partir d'indices; non, ce n'est pas possible. En tout cas, pas à moins de disposer d'un laboratoire scientifique et de préférer rester des mois à faire des calculs plutôt que jouer des aventures. :wink:

Hasta la vista,

Publié : 16/03/2011 16:01:12
par Araknir
Ah bah d'accord... si on a que la moitié des infos :)

Publié : 19/03/2011 14:56:55
par Leherau
De plus les navordinateurs sont conçus pour intégrer des coordonnées précises et complexes pas juste l'absice et l'ordonnée d'un quadrant.
J'aimerais rebondir sur le calcul de coordonnées de système au sein d'un cadrant.

Comme j'aime décrire ce genre de détail à mes joueurs ( qui en raffolent ! ) et que j'aime rajouter quelques éléments réels dans l'univers ( de plus, ils ont moins l'impression de tout faire aux dés, çà conserve l'ambiance ), j'aimerais savoir comment calcul t'ont la position d'un point dans un espace en trois dimensions ?

Personnellement, j'utilise à ma table des coordonnées sous formes ( X ; Y ; Z ) où X sont les abscisses, Y les ordonnées et Z la profondeur. Je suis pas mathématicien, mais je pense que c'est suffisant pour déterminer un point dans un espace en 3 dimensions.
L'unité de valeur utilisé est l'US; çà fait des coordonnés de près de 9 chiffres ( dans un cadrants, chaque coordonnées vont de 0 à 237 153 750 ) mais j'estime que la précision apportée est nécessaire pour arriver à la limite d'un système plutôt que DANS le système ( ce qui pourrait s'avérer fâcheux... ). Ainsi, il m'est possible de donner des coordonnées chiffrées à mes joueurs, ce qui renforce l'immersion, comme par exemple : SOL PRIME = PHI 23 ( 125 468 258 ; 003 564 010 ; 089 114 857 ).

Quand pensez vous et surtout, quelqu'un pourrait me dire la façon de calculer une coordonnés dans une plan en trois dimension ( je crois que dans Stargate, ils ont besoin de 7 coordonnées, info ou intox ? )